Libye : l'aéroport de Misrata aux mains des insurgés

11/05/11 à 14:58 - Mise à jour à 14:58

Source: Le Vif

En parallèle, l'Union européenne a décidé d'ouvrir un bureau à Benghazi, afin d'apporter de l'aide à l'opposition libyenne, qui combat les forces de Kadhafi depuis près de quatre mois.

Libye : l'aéroport de Misrata aux mains des insurgés

© REUTERS/Mohammed Salem

Les rebelles libyens ont pris le contrôle de l'aéroport de la ville clé de Misrata, dans l'ouest de la Libye, après de violents combats avec les forces du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi mercredi, a rapporté un correspondant de l'AFP sur place. Les insurgés ont ainsi piégé les forces loyales au dirigeant Mouammar Kadhafi. Pour rappel, la ville de Misrata est assiégée par les forces gouvernementales depuis plus de deux mois.

Les rebelles ont pris le contrôle des secteurs nord, est et ouest du site de l'aéroport à l'issue de combats dans la nuit et dans la matinée de mercredi, selon le journaliste, laissant donc le sud comme seule éventuelle issue aux pro-Kadhafi. Les forces rebelles ont saisi 40 roquettes Grad aux troupes gouvernementales dont les tirs d'obus de mortier ont fait 13 blessés parmi les rebelles.

Le nombre de combattants pro-régime blessés ou tués dans ces combats n'était pas dans l'immédiat connu. Mais les rebelles ont affirmé avoir capturé un mercenaire mauritanien qui travaillait pour les forces pro-Kadhafi, une information qui n'a pu être confirmée par l'AFP.

Les rebelles ont tiré sur les forces loyalistes depuis une prison sur le site de l'aéroport, situé à environ deux kms au sud-ouest de la ville, après avoir pris le contrôle d'un marché dans le même secteur. Ils étaient en train d'avancer vers la localité de Dafnia, localité avant Zliten, toujours sur la route côtière menant vers Tripoli.

L'Union européenne ouvre un bureau à Benghazi, fief de l'insurrection

L'Union européenne va ouvrir un bureau à Benghazi afin d'apporter de l'aide à l'opposition libyenne au colonel Mouammar Kadhafi, a annoncé mercredi la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton.

"J'ai l'intention d'ouvrir un bureau à Benghazi, afin de pouvoir avancer sur la question de l'aide", afin de "soutenir la société civile et le Conseil national de transition (CNT)", a-t-elle déclaré devant les députés européens à Strasbourg.

Il s'agit aussi de soutenir la réforme du secteur de la sécurité et d'apporter de l'aide en matière de santé, d'éducation, de sécurité aux frontières, a-t-elle ajouté.

Son annonce intervient au moment où le dirigeant rebelle libyen du CNT, Mahmoud Jibril, effectue cette semaine une visite à Washington pour y rencontrer divers responsables. La semaine dernière, le groupe de contacts sur la Libye s'était par ailleurs accordé sur la création d'un fonds d'aide financière aux insurgés.

Après la France, l'Italie, le Qatar, la Gambie, le Danemark et l'Espagne, l'Europe officialise ainsi son soutien à l'insurrection libyenne.

Le Vif.be, avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires