Levée du couvre-feu nocturne de Bagdad

08/02/15 à 11:08 - Mise à jour à 11:08

Source: Belga

Le couvre-feu nocturne, en vigueur depuis des années dans la capitale irakienne, a été levé samedi à minuit (22h00 heure belge) à la demande du Premier ministre Haider al-Abadi pour un retour à une vie "aussi normale que possible bien que (le gouvernement) soit engagé dans une guerre".

Levée du couvre-feu nocturne de Bagdad

/ © Reuters

La suppression de ce couvre-feu, qui était en vigueur toutes les nuits de minuit à 5h00 du matin, met fin à une politique de restriction des mouvements de la population.

Mais le couvre-feu n'a que peu contribué à réduire les attaques meurtrières à Bagdad, qui sont généralement commises au cours de la journée et en début de soirée afin de causer le maximum de pertes. Samedi, des attentats à la bombe ont fait au moins 32 morts et plus de 70 blessés dans la capitale.

L'instauration du couvre-feu visait à mettre un frein aux violences qui ont été particulièrement meurtrières au milieu des années 2000. Les heures pendant lesquelles le couvre-feu a été en vigueur ont varié au cours des années et il a même été levé complètement avant d'être de nouveau imposé.

La décision de lever ce couvre-feu intervient au moment où les forces irakiennes tentent de regagner le terrain perdu au profit des djihadistes de l'Etat islamique, qui ont conquis de larges territoires au nord et à l'ouest de Bagdad.

Si Bagdad est désormais considérée comme à l'abri d'une attaque majeure des djihadistes, elle reste le théâtre d'attentats réguliers visant principalement la communauté chiite et les forces de sécurité.

En savoir plus sur:

Nos partenaires