Les "trop gras" soldats britanniques

06/03/15 à 14:03 - Mise à jour à 14:01

Si l'armée britannique peut se vanter de la puissance de ses troupes, elle se fait dorénavant railler sur l'embonpoint de ses soldats. Ces derniers consommeraient trop de "junk food", ce qui jouerait sur l'efficacité du bataillon.

Les "trop gras" soldats britanniques

© Reuters

Les soldats britanniques seraient accros à la malbouffe. Cette consommation excessive de frites, burgers et kebabs irait jusqu'à porter préjudice à leur condition physique. Cette annonce a de quoi surprendre lorsque l'on sait que les troupes britanniques font partie du top 5 des plus grandes puissances militaires du monde.

Dans le magazine "Soldier magazine", publication de l'armée britannique financée par le Ministre de la Défense, Dan Roberts se base sur l'étude "Poor Food Failing Troops" pour mettre en cause les cantines de l'armée. En 2010, des coupes budgétaires ont été effectuées dans le système des cantines. Depuis, les soldats ne peuvent plus se servir à volonté. C'est désormais le principe "Pay As You Dine", payer ce qu'on mange, qui est en vigueur. Alors qu'autrefois une somme fixe était déduite de leur salaire en contrepartie d'un accès illimité aux menus équilibrés, ils doivent dorénavant payer plus cher pour de la nourriture de moins bonne qualité. C'est ce qui fait dire à l'adjudant Dan Roberts, présent dans les forces militaires britanniques depuis plus de 30 ans, que "les troupes ne mangent plus la nourriture de l'armée et se dirigent vers de la nourriture plus chère et plus pauvre."

De nombreux soldats obèses

Plus inquiétant, près de 25.000 cas d'obésité ont été recensés par le Ministre de la Défense: 16.400 dans l'armée de terre, 3.000 dans la marine et 5.570 dans la Royal Air Force. "Le nombre de soldats obèses augmente chaque année et nous avons maintenant un gros problème" selon Dan Roberts. De plus, 32.000 soldats auraient échoué à leur test de condition physique au cours de ces trois dernières années. De quoi décrédibiliser les forces de Sa Majesté.

Les officiers ont donc mis en place un groupe d'experts qui se penchera désormais sur ce problème d'obésité présent au sein des troupes.

Nos partenaires