"Les terroristes s'adaptent en permanence"

25/08/17 à 14:42 - Mise à jour à 14:42
Du Le Vif/L'Express du 25/08/17

Pour Sébastien Boussois, chercheur en sciences politiques de l'ULB (1), il est difficile de faire mieux dans la prévention des attentats qui, même s'il faut relativiser la menace des returnees, vont se multiplier...

Comment expliquer que la région de Barcelone soit devenue un vivier de djihadistes ?

L'idéologie de l'Etat islamique cherche à nous plonger corps et âme dans le choc de civilisations tant fantasmé par Samuel Huntington. Il ne peut pas viser meilleur symbole " catholique " que ce pays en Europe, responsable de la fin d'un des grands califats du monde arabe avec la Reconquista. Une spécificité catholique qui n'a de cesse de se renforcer en Espagne justement, peut-être, par effet de levier. Et ce, sur la seule terre qui fut arabe en Europe. Pourquoi Barcelone ? Daech aime se retrancher dans les villes internationales, cibles plus faciles pour la communication et pour la dissimulation au milieu de la multitude des communautés. Ce fut le cas à Bruxelles, Londres et, dans une moindre mesure, à Paris. En frappant la capitale de la Catalogne, il vise son tourisme, sa vie festive occidentale. L'Espagne est aussi engagée dans la coalition internationale contre l'Etat islamique. Si elle ne fournit pas un appui militaire direct dans les bombardements, elle a concouru depuis 2014 à la formation, en Irak, de près de 20 000 militaires. De quoi donner du fil à retordre à Daech. Enfin, et c'est de loin le plus important, la situation économique et sociale en Espagne depuis 2008 a mis dans la difficulté des milliers d'immigrés marocains saisonniers, donc...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires