Les Roms "incubateurs de criminalité", des propos inacceptables selon la Commission européenne

27/09/10 à 15:47 - Mise à jour à 15:47

Source: Le Vif

La communauté des Roms est "un incubateur qui génère de la criminalité" avait déclaré un ministre bulgare de l'Intérieur le jour même où ce responsable effectuait une visite à Bruxelles. Des propos jugés inacceptables par la Commission européenne.

Les Roms "incubateurs de criminalité", des propos inacceptables selon la Commission européenne

© Reuters

Interrogée pour savoir si un tel jugement était acceptable pour la Commission, la porte-parole de l'exécutif européen, Pia Ahrenkilde, a répondu laconiquement : "La réponse est non".

Dans une interview au journal bulgare 24 tchassa, publiée lundi, le ministre de l'Intérieur Tsvetan Tsvetanov a appelé à "faire une analyse très sérieuse des problèmes avec les Roms car ces milieux sont un incubateur qui génère de la criminalité".

Le ministre, qui se trouvait à Bruxelles pour discuter avec la Commission des difficultés d'intégration des Roms, a indiqué qu'il plaiderait pour "que l'argent pour l'intégration des Roms soit donné à l'Etat et pas aux fondations".

"Au cours des 20 dernières années beaucoup d'argent a été reçu par diverses ONG, mais rien n'a été fait. Nous voyons seulement que des 'boss' (chefs, ndlr) Roms habitent des palais somptueux, alors que les ghettos où vivent la plupart des Roms, s'élargissent", a-t-il accusé.

Les Roms de Bulgarie, estimés à 700.000, soit près de 10% de la population, vivent dans la misère. Environ 150 d'entre eux ont été expulsés de France depuis le début de l'année, selon le ministère bulgare des Affaires étrangères.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires