Les projets de réformes grecs au coeur d'une nouvelle réunion de l'Eurogroupe

09/03/15 à 15:29 - Mise à jour à 15:29

Source: Belga

Les ministres des Finances de la zone euro se penchent lundi sur les projets de réformes proposés par la Grèce.

Les projets de réformes grecs au coeur d'une nouvelle réunion de l'Eurogroupe

Jeroen Dijsselbloem © Belga

"Une liste assez détaillée", selon le commissaire européen aux Affaires économiques et financières Pierre Moscovici, qui a cependant estimé qu'il "faudra encore des détails. Le président de l'Eurogroupe, le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem, a indiqué que le plan grec "est loin d'être complet".

Le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis n'a fait aucun commentaire à son arrivée à la réunion de l'Eurogroupe à Bruxelles. La liste de réformes qu'il a transmise à la fin de la semaine dernière avait été accueillie plutôt positivement par le président de l'Eurogroupe et par celui de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Mais dimanche, à la veille de la réunion des ministres des Finances de la zone euro, Jeroen Dijsselbloem a indiqué à Amsterdam que le plan de réformes "est loin d'être complet".

"Les Grecs doivent vraiment venir avec un paquet sérieux" de réformes, a confirmé lundi Eric Wiebes, secrétaire d'Etat aux Finances dans le gouvernement néerlandais. "C'est une liste assez détaillée et précise de réformes", a pour sa part estimé le commissaire européen Pierre Moscovici. "Mais il faudra encore des détails, et ce n'est pas forcément ici que cela se fera", a-t-il ajouté.

Une "fact finding mission" composée de fonctionnaires des institutions précédemment qualifiées de Troïka (Commission européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international) devait partir lundi à Athènes afin d'évaluer au plus près la situation financière de la Grèce.

Le pays fait face à de très lourdes échéances de remboursement, à hauteur de 6 milliards d'euros en mars. Cette mission devrait durer au maximum deux semaines, selon des sources européennes, afin de laisser encore suffisamment de temps à la négociation des réformes sur base de chiffres précis.

Les ministres des Finances de la zone euro ont accordé à la Grèce une extension de quatre mois de ses programmes d'aide financière à la condition, notamment, qu'Athènes présente et fasse approuver pour fin avril un plan de réforme approfondi.

Une structure de coordination vient d'être mise en place au niveau du vice-Premier ministre grec, Yanis Dragasakis, afin de négocier avec les institutions européennes. Les porte-parole de la Commission européenne ont par ailleurs annoncé lundi sur Twitter que M. rencontrerait le Premier ministre grec Alexis Tsipras vendredi matin.

En savoir plus sur:

Nos partenaires