Les photos du corps de Ben Laden ne seront finalement pas publiées

04/05/11 à 12:16 - Mise à jour à 12:16

Source: Le Vif

Le président américain Barak Obama s'était donné le temps de la réflexion sur la question de la publication des clichés du corps d'Oussama ben Laden. Il a tranché, ce sera non, rapporte la chaine CBS sur son site internet. Alors qu'un jour plus tôt le directeur de la CIA avait affirmé qu'elles le seraient.

Les photos du corps de Ben Laden ne seront finalement pas publiées

© Reuters

"Nous avons discuté cela en interne, et souvenez-vous que nous sommes absolument certains que c'était lui. Il y a eu des prélèvements et des analyses ADN. Donc il n'y a aucun doute sur le fait que nous avons tué Oussama ben Laden", a dit M. Obama, selon le site internet de la chaîne.

"Il est très important de ne pas laisser des preuves photographiques dans la nature comme un outil d'incitation (à la violence) ou de propagande. Ce n'est pas dans notre genre. Nous n'arborons pas ce genre de choses comme des trophées", a ajouté M. Obama, selon la chaîne qui diffusera l'entretien en intégralité dimanche dans l'émission "60 Minutes".

"Etant donné la nature violente de la photo" de la dépouille de Ben
Laden, sa publication "créerait un risque pour la sécurité nationale", a encore dit M. Obama selon CBS.

Les autorités américaines avaient débattu ce mardi de l'opportunité de diffuser une photo de la dépouille d'Oussama ben Laden, entre volonté de prouver la mort du chef d'Al-Qaïda et nécessité de prendre en compte le choc que créerait un tel cliché, "atroce" de leur propre aveu.

Deux jours après l'opération commando américaine au Pakistan lors de laquelle le chef terroriste a été tué d'une balle dans la tête, la Maison Blanche n'avait pas encore décidé de publier une ou plusieurs des photos de la dépouille prises à l'issue de l'assaut. Interrogé sur la nature de cette photo, Jay Carney a répondu: "on peut dire que c'est une photo atroce".

Il aurait semblé toutefois que la Maison Blanche s'orientait vers une publication, comme l'avait déclaré Leon Panneta, directeur de la CIA, dans une interview à NBC News: "Le gouvernement discute évidemment de la meilleure manière de procéder, mais je crois que personne n'a douté un seul instant qu'au bout du compte, une photographie sera présentée au public".

Une humiliation ou la profanation d'une dépouille mortelle

"Je serai franc, la publication de photos d'Oussama Ben Laden après cette fusillade est sensible, et nous évaluons la nécessité de le faire", a déclaré mardi le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney. La question est selon lui de savoir si une telle publication "sert ou dessert nos intérêts, pas seulement ici mais dans le monde entier", allusion à la possibilité qu'elle soit perçue comme une humiliation ou la profanation d'une dépouille mortelle.

Dès lundi, des élus du Congrès américain ont réclamé la publication de photos du cadavre de Ben Laden. Ces élus souhaitent prouver à l'opinion publique mondiale que la traque de l'homme le plus recherché du monde est bien terminée, alors que des adeptes de la théorie du complot n'ont pas manqué d'affirmer que les Etats-Unis avaient monté cette histoire de toutes pièces.

Le Vif.be, avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires