Les Pays-Bas testent leur premier minibus sans chauffeur

28/01/16 à 18:36 - Mise à jour à 18:34

Source: Afp

Les Pays-Bas ont commencé jeudi les tests grandeur nature de leur premier minibus sans chauffeur, qu'ils espèrent introduire l'été en tant que service public dans la ville d'Utrecht (centre), ont annoncé les autorités locales.

Les Pays-Bas testent leur premier minibus sans chauffeur

© Capture d'écran

Le "WEPod", un minibus de six personnes équipé de radars, capteurs et caméras, va circuler sur le campus de l'université de Wageningen, où cette technologie sans chauffeur est développée. "A la fin de la phase de tests, s'ils sont concluants, le trajet sera étendu en dehors du campus", a précisé la province de Gelderland (est) dans un communiqué.

Le début de cette phase de test, pour un des premiers services du genre au monde, a été inauguré par la ministre néerlandaise des Infrastructures Melanie Schultz van Haegen, qui a effectué un court trajet. "L'idée, c'est que vers le milieu de l'année, ils s'intègrent dans le trafic sur les routes entre Ede et Wageningen", a précisé à l'AFP Jac Niessen, porte-parole de l'université.

Ce trajet de 12 minutes entre Ede et Wageningen emprunte des routes de campagne relativement peu fréquentées, où le WEPod croisera piétons, cyclistes et autres véhicules.

Le trajet et ses obstacles fixes, dont les lampadaires et les arbres, auront été soigneusement documentés et entrés dans la mémoire du WEPod. Mais grâce à ses caméras, radars et capteurs laser, reliés à des ordinateurs de bord qui gèreront la vitesse et la direction en fonction des informations reçues, le WEPod peut s'adapter et s'intégrer au trafic.

Ses mouvements seront observés depuis une salle de contrôle d'où il sera possible de reprendre les commandes si le WEPod devait se trouver dans une situation trop difficile.

Les WEPods peuvent atteindre une vitesse de 40 kilomètres par heure, mais ne rouleront initialement qu'à 25 km/h. Il a une autonomie d'environ 100 kilomètres.

"Ce projet pilote va nous aider à dessiner l'avenir" du transport, s'enthousiasme Conny Bieze, en charge des infrastructures pour la province de Gelderland. "Cette initiative contribue à de nouvelles formes de transport public".

En savoir plus sur:

Nos partenaires