Les migrants mineurs non-accompagnés, inquiétude des eurodéputés

01/03/17 à 19:22 - Mise à jour à 19:22

Source: Belga

Plusieurs eurodéputés, dont la Belge Hilde Vautmans (Open Vld/ALDE), se sont inquiétés mercredi, en séance plénière du Parlement européen à Bruxelles, du sort des mineurs qui fuient des situations de conflit ou de misère et arrivent en Europe, avant parfois de disparaître dans l'indifférence.

Les migrants mineurs non-accompagnés, inquiétude des eurodéputés

Jeunes migrants protestant dans une camp de réfugiés près d'Idomeni, Grèce, mai 2016 © Reuters

Hilde Vautmans a interpellé la Commission européenne concernant les disparitions d'enfants réfugiés. Selon des chiffres d'Europol, quelque 10.000 mineurs non accompagnés ont disparu l'an dernier en Europe, pour vraisemblablement entrer dans des réseaux de prostitution ou devenir victimes de trafic d'organes. En Belgique aussi, on constate de telles disparitions, note l'eurodéputée, qui s'est renseignée auprès de Child Focus. "Ce que nous savons, c'est qu'en 2016, 284 mineurs étrangers non accompagnés ont disparu d'un système d'accueil, et un cinquième d'entre eux avaient moins de 13 ans", souligne Hilde Vautmans, qui appelle à élaborer un plan d'action pour tous les enfants en situation de migration.

Les Verts aussi pressent la Commission européenne d'agir. "Compte tenu de l'absence de volonté des Etats membres, il est urgent que la Commission fasse des propositions fortes pour combler les lacunes actuelles, en particulier la mise en place de procédures spécifiques pour les enfants migrants et demandeurs d'asile", plaide l'eurodéputée française Eva Joly. "L'Union européenne doit sans attendre les protéger des réseaux criminels. En septembre 2016, seuls 46 mineurs non accompagnés avaient été relocalisés dans l'UE. Ceci est d'autant moins acceptable qu'ils devraient pouvoir jouir de leur droit d'accès à l'éducation et du support psychologique qui s'impose en raison des traumatismes subis."

Nos partenaires