Les jihadistes de l'Etat islamique ont piégé la ville de Tikrit

17/03/15 à 10:45 - Mise à jour à 10:45

Source: Belga

L'offensive des forces gouvernementales irakiennes soutenues par des milices alliées pour reprendre Tikrit au groupe Etat islamique (EI) a été suspendue en raison de la multitude d'engins explosifs posés par les jihadistes à travers la ville, a déclaré mardi un porte-parole.

Les jihadistes de l'Etat islamique ont piégé la ville de Tikrit

Tikrit © Reuters

"La bataille pour reprendre Tikrit sera difficile", a expliqué à l'AFP Jawad al-Etlebawi, porte-parole de la milice chiite Asaïb Ahl al-Haq (la Ligue des vertueux, en arabe) qui participe à l'offensive. Selon lui, les jihadistes ont piégé toute la ville.

"Ils ont posé des bombes dans toutes les rues, bâtiments, ponts, partout. C'est à cause de ces préparatifs défensifs que nos forces ont été stoppées", a-t-il ajouté. "Nous avons besoin de forces formées à la guerre en zone urbaine pour mener l'assaut", a-t-il estimé. Il a indiqué que les jihadistes étaient assiégés à l'intérieur de Tikrit, "mais quand on est assiégé, on lutte férocement". L'offensive lancée le 2 mars mobilise des soldats, policiers et forces paramilitaires de volontaires dominées par des milices chiites.

La ligne de front n'a pas bougé depuis des jours, après l'opération lancée il y a deux semaines vers Tikrit (160 km au nord de Bagdad), la plus importante depuis que l'EI a conquis de vastes territoires au nord et à l'ouest de Bagdad l'an dernier.

En savoir plus sur:

Nos partenaires