Les jésuites, ces prêtres missionnaires

14/03/13 à 13:20 - Mise à jour à 13:20

Source: Le Vif

Pour la première fois, un jésuite est nommé à la tête de l'église. L'occasion de revenir sur l'ordre de la compagnie de Jésus.

Les jésuites, ces prêtres missionnaires

© Reuters

Devenir un jésuite demande une formation intellectuelle poussée et plusieurs années d'études. Trouver le chemin intérieur vers Dieu au sein de cet ordre fondé sur le livre d'Ignacio de Loyola, "Les exercices spirituels", est long. Par exemple Jorge Bergoglio, le nouveau pape, n'achèvera son parcours initiatique qu'à l'âge de 37 ans et après 15 ans d'étude.

Les jésuites sont des missionnaires qui vont au plus près de la population pour leur apporter la voix du Christ. Il existe au sein des jésuites une tradition d'humilité qui les pousse à refuser faste, honneurs et postes épiscopaux. Contrairement à d'autres ordres, les jésuites ne se cloîtrent pas dans des monastères, mais vivent en ville et se mêlent à la population. La devise de la Compagnie fondée en 1541 - Ad majorem Dei gloriam ("Pour une plus grande gloire de Dieu")- les pousse à effectuer des tâches variées telles que prédicateur, missionnaire ou directeur de conscience, mais aussi à faire des recherches scientifiques. L'esprit jésuite s'appuie sur le goût de l'universel, la priorité à la formation des élites et la lutte contre les situations d'injustice.

Très lié à la papauté, les jésuites sont au service exclusif du pape et lui prête allégeance lorsqu'ils rentrent dans l'ordre. C'est même le quatrième et ultime voeu pour devenir Jésuite. Étant la milice du pape, leur siège se trouve non loin du Vatican.

Les 19.000 jésuites à travers le monde sont présents partout et à tous les niveaux. Leur réseau d'influence, large et varié, construit sur les membres de leurs ordres, mais aussi leurs nombreuses universités qui forment les élites, leur donne parfois une réputation un peu sulfureuse de pouvoir occulte.

Au-delà de leurs réseaux, ils doivent une partie de leur influence à leur capacité à utiliser, et ce, depuis leur création, les moyens de communication les plus modernes comme internet. Par exemple Federico Lombardile le directeur de la radio et de la télé du Vatican, mais aussi le porte-parole du pape, est un jésuite.

En termes d'effectifs, c'est, après les Franciscains, le premier ordre religieux catholique. En perte de vitesse en Europe, les Jésuites sont maintenant majoritairement répartis en Asie (avec pas moins de 3 800 jésuites rien qu'en Inde), mais aussi en Amérique latine et en Afrique.

M.L.

En savoir plus sur:

Nos partenaires