Les forces irakiennes vont reprendre leur offensive dans Mossoul

11/11/16 à 10:26 - Mise à jour à 10:25

Source: Belga

Les forces irakiennes du contre-terrorisme vont relancer vendredi leur offensive dans les quartiers est de Mossoul, dernier fief des djihadistes du groupe État islamique (EI) en Irak après une pause, a indiqué un officier.

Les forces irakiennes vont reprendre leur offensive dans Mossoul

Des soldats de l'armée irakienne aux alentours de Mossoul. © AP/SIPA

"Après quelques jours de calme, nous allons lancer une nouvelle attaque (vendredi) après-midi contre le quartier de Karkouli", dans l'est de la deuxième ville irakienne, a déclaré un commandant des unités du contre-terrorisme (CTS), Mountadhar Salem.

Les forces irakiennes ont lancé le 17 octobre une vaste bataille menée sur plusieurs fronts pour reprendre la ville septentrionale de Mossoul aux djihadistes de l'EI avec le soutien, notamment aérien, d'une coalition internationale antidjihadistes conduite par les Etats-Unis.

Des unités du contre-terrorisme ont déjà pénétré dans l'est de la ville tandis que des combattants kurdes irakiens, les peshmergas, ont conquis des zones à l'est et au nord de Mossoul. L'armée irakienne avance elle depuis le sud tandis que des milices, notamment chiites, mènent des combats à l'ouest de la ville.

Mais la bataille pour reprendre l'ensemble de la ville et son agglomération, où vivent environ 1,5 million de personnes selon l'Onu, pourrait prendre des semaines voire des mois, ont averti des responsables.

Les djihadistes de l'EI sont en effet déterminés à opposer une vive résistance. Outre les voitures piégées et les nombreux explosifs disséminés dans les maisons et immeubles, l'EI a aussi mis en place un vaste réseau de tunnels qui lui permet de mener une guérilla urbaine féroce.

L'EI a conquis de vastes territoires en Irak et en Syrie en 2014. Le groupe a depuis perdu beaucoup de terrain et fait l'objet d'une offensive à Mossoul mais aussi dans son fief syrien de Raqa, une ville du nord de la Syrie. Dans ce pays, c'est une force arabo-kurde qui mène le combat, soutenue aussi par la coalition antidjihadistes.

Nos partenaires