Les familles pauvres du Kansas bientôt privées de piscine et de cinéma par l'Etat?

08/04/15 à 08:15 - Mise à jour à 08:34

Source: Belga

Dans l'état du Kansas aux Etats-Unis, une proposition de loi fait polémique, elle prévoit de restreindre l'accès aux loisirs aux personnes bénéficiant de l'aide sociale, pour les encourager à dépenser leur argent de façon "raisonnable".

Les familles pauvres du Kansas bientôt privées de piscine et de cinéma par l'Etat?

© istock

Une proposition de loi dans le Kansas, aux Etats-Unis, envisage de limiter l'accès aux activités récréatives pour les personnes bénéficiant des minima sociaux (qui reçoivent entre 454 et 497 dollars par mois), rapporte le Washington Post. Les personnes bénéficiant d'aides publiques se verraient alors refuser l'accès aux parcs d'attractions, aux cinémas, aux piscines, aux spas, aux salons de manucure, de tatouage, aux croisières, tout comme les visites chez un voyant ou encore, les après-midis dans des salles de jeux ou les achats dans les débits de boisson et les magasins de linegrie. Cette liste est non-exhaustive.

Les deux chambres législatives de l'Etat, toutes deux gérées par les républicains, ont approuvé cette proposition de loi la semaine dernière. Le sénateur républicain Michael O'Donell défend ce projet sous prétexte qu'il aiderait les familles recevant l'aide de l'Etat à dépenser leur argent de manière "plus responsable". "Nous essayons de nous assurer que ces aides sont utilisées pour ce qu'elles prévoient. C'est une question de prospérité. C'est une question d'avoir une belle vie", a-t-il dit au Topeka Capital-Journal. Les Démocrates s'insurgent contre cette proposition de loi: "Je pense que nous envoyons simplement le message suivant aux citoyens: "si vous demandez à être aide financièrement dans cet état, vous serez considéré moins bien que les autres personnes et nous vous dirons comment dépenser votre argent", a déclaré la démocrate Carolyn Bridges, selon Associated Press.

Pour que cette mesure soit appliquée, il faut encore que le texte soit signé par le gouverneur et qu'il soit ensuite voté au sénat (le 9 avril). Après être passée par toutes ces étapes de validation, la mesure pourrait être d'application au début du mois de juillet.

Reste encore aux autorités à définir le moyen de contrôler si les personnes se présentant dans ce genre d'établissements récréatifs sont bel et bien bénéficiaires de revenus d'aide publique. Le Washington Post ne précise pas comment les autorités envisagent d'effectuer ce contrôle. Une astuce est avancée: il est impossible aux personnes aidées de retirer plus de 25 dollars par jour en liquide à un distributeur à l'aide de leur carte de retrait fournie par les services sociaux. Cette limitation n'est appliquée qu'au Kansas et a déjà été réduite de 60 à 25 dollars par un récent amdendement, elle n'est toutefois pas effective sur les cartes bancaires privées. L'Etat du Kansas est l'un des 37 états américains à attribuer ce genre d'aide sociale. "Selon cette nouvelle règle, une famille de trois personnes recevant le montant d'aide maximum devrait se rendre au distributeur une douzaine de fois pour retirer cet argent, qui serait réduit par la taxe de 85 cents à chaque retrait", fait remarquer, de son côté, le Huffington Post. Le média avance aussi que l'idée inspire d'autres états. Dans le Missouri, les républicains envisagent d'exclure la viande et les fruits de mer de la liste des denrées que l'on peut acheter avec des bons alimentaires.

En savoir plus sur:

Nos partenaires