Les Etats-Unis sanctionnent des "oligarques" russes proches du Kremlin

06/04/18 à 14:51 - Mise à jour à 16:57

Source: Afp

Les Etats-Unis ont annoncé vendredi de nouvelles sanctions contres 38 personnes et entités accusées notamment de participer aux "attaques" de la Russie contre "les démocraties occidentales".

Les Etats-Unis sanctionnent des "oligarques" russes proches du Kremlin

© Belga

Sept "oligarques" présentés comme proches du Kremlin de Vladimir Poutine ainsi que douze entreprises qu'ils possèdent ou contrôlent font partie des cibles de ces mesures punitives, parmi les plus sévères prises par l'administration de Donald Trump contre Moscou.

Parmi eux figurent Oleg Deripaska, propriétaire du géant de l'aluminium Rusal, Igor Rotenberg et Viktor Vekselberg, acteurs importants du secteur énergétique tout comme Kirill Chamalov, présenté comme le gendre du président Poutine, ont annoncé des responsables américains.

Souleïman Kerimov, milliardaire et sénateur inculpé en France dans une affaire de blanchiment sur la Côte d'Azur, Vladimir Bogdanov et Andreï Skotch complètent la liste des "oligarques".

Dix-sept "hauts responsables gouvernementaux" russes sont aussi visés, dont plusieurs patrons d'entreprises publiques: Alexeï Miller (Gazprom), Andreï Akimov (Gazprombank) ou encore Andreï Kostine à la tête de la deuxième banque russe, VTB.

Le ministre de l'Intérieur Vladimir Kolokoltsev, Viktor Zolotov qui dirige la Garde nationale et le secrétaire général du Conseil de sécurité russe Nikolaï Patrouchev figurent sur la liste, tout comme le président de la commission des Affaires étrangères de la chambre haute du Parlement, Konstantin Kosatchev, l'ex-Premier ministre et ancien patron du renseignement extérieur Mikhaïl Fradkov, le patron du régulateur des médias et d'internet Roskomnadzor, Alexandre Jarov, et l'influent gouverneur de la région Toula Alexeï Tioumine.

Plusieurs entreprises sont sanctionnées, dont Rusal et les holdings d'Oleg Deripaska, En+ et Basic Element, ainsi que Russkié Machiny, le groupe automobile GAZ, Eurosibenergo ou encore Renova.

Enfin, l'entreprise publique d'exportation d'armements Rosoboronexport -- et la Russian Financial Corporation Bank (RFC Bank) qu'elle détient -- sont ciblées pour avoir fourni du matériel militaire au régime syrien de Bachar al-Assad.

Tous les avoirs de ces personnes et entreprises aux Etats-Unis sont gelés et les ressortissants américains ne peuvent plus conclure d'affaires avec elles, précise le Trésor américain dans un communiqué.

"Les Etats-Unis prennent ces mesures en réponse à l'ensemble des attitudes éhontées et des activités néfastes du gouvernement russe, qui se poursuivent à travers le monde", a déclaré un haut responsable de l'administration Trump à la presse.

Cela inclut "leur occupation de la Crimée, l'incitation à la violence dans l'est de l'Ukraine, le soutien au régime de Bachar al-Assad en Syrie" et "les cyberactivités malveillantes".

"Mais, avant tout, c'est une réponse aux attaques continues de la Russie pour subvertir les démocraties occidentales", a-t-il ajouté.

Nos partenaires