Les Etats-Unis ont bien espionné l'Elysée en 2012

04/09/16 à 13:52 - Mise à jour à 13:52

Source: Belga

Les Etats-Unis ont bien espionné la présidence française en 2012, selon des confidences faites lors d'une conférence par un ancien responsable des services de renseignement français et rapportées dimanche par le journal Le Monde.

Les Etats-Unis ont bien espionné l'Elysée en 2012

François Hollande © AFP

Alors qu'il ne s'agissait à ce jour que de soupçons, souligne le quotidien, les déclarations de cet ancien directeur technique de la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) témoignent de l''implication des Etats-Unis dans le piratage, découvert entre les deux tours de l'élection présidentielle en mai 2012, des ordinateurs des collaborateurs du président de droite Nicolas Sarkozy.

"On a vu qu'il y avait un malware -logiciel malveillant- qui avait une signature identique à celui que nous avions identifié lors d'une attaque contre la Communauté européenne en 2010. Il n'y avait que les Américains et les Russes qui avaient pu faire cette première opération. En 2012, nous avions davantage de moyens et de puissance techniques pour travailler sur les métadonnées. J'en suis venu à la conclusion que cela ne pouvait être que les Etats-Unis", a raconté Bernard Barbier en juin devant les élèves d'une école d'ingénieurs.

Lors de cette conférence citée par Le Monde et visible sur internet, M. Barbier a ensuite expliqué avoir "reçu l'ordre du successeur de M. Sarkozy (François Hollande) d'aller aux Etats-Unis les engueuler. Ce fut le 12 avril 2013 et ce fut vraiment un grand moment de ma carrière professionnelle".

Belga

Nos partenaires