Les droits de l'Homme, des droits pour tous

10/12/10 à 16:43 - Mise à jour à 16:43

Source: Le Vif

Ce vendredi 10 décembre, c'est la Journée mondiale des droits de l'Homme. L'occasion de revenir sur ce que signifie cette journée.

Les droits de l'Homme, des droits pour tous

© Thinkstock

En 1948, l'Assemblée Générale des Nations Unies adoptait le texte de la Déclaration Universelle des droits de l'Homme. C'est en souvenir de cet événement, que l'Assemblée a proposé, en 1950, de célébrer chaque 10 décembre une Journée des droits de l'Homme.

Mais les droits de l'homme c'est quoi ? Selon le site des Nations-Unies, les droits de l'Homme sont "des droits inaliénables" pour tout être humain, "quels que soient leur nationalité, leur lieu de résidence, leur sexe, leur origine ethnique ou nationale, leur couleur, leur religion, leur langue ou toute autre condition".

Ces droits sont "à la fois des droits et des obligations". Ainsi, le droit international impose "l'obligation et le devoir de respecter, protéger et instaurer les droits de l'Homme". Les Etats doivent donc de protéger les personnes en cas de violation de ces droits et la mise en oeuvre de moyens permettant leur exercice.

A chaque année, son thème Chaque année, un thème différent est abordé et pour 2010, le sujet concerne "les défenseurs des droits de l'Homme", ces personnes qui se battent pour un monde meilleur.

Cette journée "mettra en évidence et promouvra les succès obtenus par des défenseurs des droits de l'homme", ont indiqué les Nations-Unies sur leur site. Elle mettra également l'accent "sur la responsabilité fondamentale des gouvernements qui est de faciliter et de protéger leur rôle".

Une bougie à la fenêtre A Bruxelles, un grand rassemblement symbolique est organisé sur la place Breughel (rue Haute) afin de célébrer cette Journée internationale des Droits de l'Homme. A cette occasion, une bougie Amnesty géante sera réalisée sur le sol, à l'aide de 200 bougies de jardin, précise Amnesty International Belgique sur son site internet.

"Ce sera l'occasion, pour tous nos membres et toutes les personnes soucieuses de la défense des droits humains, de libérer symboliquement un prisonnier, en brûlant à petit feu la grille de sa prison, en référence à l'une des quatre affiches de notre campagne de fin d'année", ajoute l'organisation.

Si vous désirez montrer votre soutien à la cause, vous pouvez aussi allumer simplement une bougie et la placer à votre fenêtre "afin de mettre en lumière les violations des droits humains".

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires