Les déclarations allemandes sur la Turquie rappellent le "nazisme" (Erdogan)

06/09/17 à 15:29 - Mise à jour à 15:29

Source: Afp

Les déclarations des responsables politiques allemands sur la Turquie renvoient au "nazisme", a estimé mercredi le président turc Recep Tayyip Erdogan, sur fond de vives tensions entre Ankara et Berlin.

Les déclarations allemandes sur la Turquie rappellent le "nazisme" (Erdogan)

Recep Tayyip Erdogan. © AFP/Adem Altan

"C'est du nazisme. C'est du fascisme. Vous faites cela", a déclaré M. Erdogan dans un discours à Ankara, réagissant à des déclarations de la chancelière allemande Angela Merkel et de son rival Martin Schulz sur la Turquie, au cours d'un débat télévisé dimanche en vue des législatives du 24 septembre en Allemagne.

Pendant le débat, Mme Merkel avait notamment affirmé être favorable à un arrêt des négociations d'adhésion à l'Union européenne avec Ankara, sur fond de multiplication des passes d'armes entre ces deux pays-clés de l'Otan.

Officiellement entamées en 2005, les laborieuses négociations entre l'UE et la Turquie sont au point mort en raison de l'évolution de la situation politique dans ce pays, où M. Erdogan est accusé par ses détracteurs de dérive autoritaire.

Les relations entre la Turquie et l'Allemagne, deux partenaires historiques qui coopèrent notamment sur le dossier migratoire et dans la lutte antiterroriste, se sont fortement tendues depuis la tentative de putsch du 15 juillet 2016 en Turquie.

L'Allemagne dénonce depuis des mois les purges déclenchées par les autorités turques à la suite au coup d'Etat avorté et la détention de citoyens allemands, ayant pour certains aussi la nationalité turque, pour "raisons politiques".

"Ils se couchent, ils se lèvent, ils disent +Erdogan+. Oh, que vous a donc fait Erdogan ? Cette élection se déroule-t-elle en Turquie ou en Allemagne ?", a déclaré le chef de l'Etat turc.

"Je le dis à Merkel : si vous ne pouvez même pas tolérer les relations actuelles entre la Turquie et l'UE, alors soyez courageuse et dites-le", a-t-il lancé.

M. Erdogan avait suscité la colère de l'Allemagne au printemps dernier lorsqu'il l'avait accusée d'avoir eu recours à des "pratiques nazies", après l'annulation de meetings de ministres turcs en lien avec un référendum sur le renforcement des pouvoirs du président turc.

"Ca les offusque que nous fassions des comparaisons avec le nazisme. Mais ce que contient le nazisme, vous l'avez fait. Je ne dis pas que vous êtes nazis ou fascistes. J'explique la situation", a encore dit mercredi M. Erdogan.

Nos partenaires