Les colonies israéliennes: retour sur près de 50 ans de controverses

24/12/16 à 15:45 - Mise à jour à 15:45

Source: Afp

La colonisation par Israël de la Cisjordanie occupée et de Jérusalem-Est annexée, dont une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU a demandé la fin, suscite des controverses depuis près de 50 ans.

Les colonies israéliennes: retour sur près de 50 ans de controverses

Site en construction à Beitar Ilit, dans les territoire occupés de Cisjordanie, fin décembre 2016 © Reuters

Que sont les colonies?

Ce sont des villages, des localités et des villes construites sur des territoires conquis par Israël lors de la guerre des Six Jours, en 1967, et habitées par des civils israéliens.

Israël a commencé à établir un réseau de colonies dans toute la Cisjordanie occupée à partir des années 1970 et a continué de l'étendre après les accords d'Oslo de 1995, qui ont divisé ce territoire en zones israéliennes et palestiniennes.

Aujourd'hui, quelque 430.000 colons israéliens vivent en Cisjordanie occupée, aux côtés de 2,6 millions de Palestiniens.

Plus de 200.000 Israéliens vivent aux côtés d'au moins 300.000 Palestiniens à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville sainte qu'Israël occupe depuis 1967 et a annexée en 1980. Les Palestiniens veulent en faire la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

Environ 30 000 colons israéliens vivent également sur la partie du plateau du Golan qu'Israël a conquis aux dépens de la Syrie en 1967, puis a annexée.

Israël a fait évacuer en 2005 les colonies qui s'étaient implantées dans la bande de Gaza.

Quel est leur statut juridique?

Les Nations unies et la majeure partie de la communauté internationale considèrent comme illégales toutes les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est annexée.

De son côté, l'Etat d'Israël distingue juridiquement les colonies qu'il a approuvées et celles qui n'ont pas eu le feu vert du gouvernement, qualifiées d'avant-postes ou de colonies sauvages.

Qui sont les colons?

De nombreux colons israéliens se sont installés en Cisjordanie et à Jérusalem-Est à la recherche de logements abordables. Le gouvernement les encourage à s'installer dans des villes comme Ariel, Maale Adoumim ou les colonies ultra-orthodoxes de Beitar Ilit et Modiin Ilit.

Pour beaucoup de juifs nationalistes religieux vivre dans les terres bibliques de Judée et de Samarie (nom donné par les Israéliens à la Cisjordanie) est l'accomplissement d'une promesse divine. Des centaines d'entre eux vivent ainsi près du caveau des Patriarches à Hébron, un site sacré pour les juifs et les musulmans et un des lieux où se focalise la violence entre Israéliens et Palestiniens.

Comment les Palestiniens voient-ils les colonies?

Les Palestiniens considèrent les colonies israéliennes comme un crime de guerre et un obstacle majeur à la paix. Ils veulent que les Israéliens se retirent de toutes les terres qu'ils occupent depuis la guerre de 1967 et qu'ils démantèlent toutes les colonies, bien qu'ils aient accepté le principe de petits échanges territoriaux égaux en taille et en valeur.

De son côté, l'Etat hébreu exclut un retour complet aux frontières d'avant 1967 mais se dit prêt à se retirer de certaines parties de la Cisjordanie tout en annexant ses plus grands blocs de colonies, qui abritent la majorité des colons.

Nos partenaires