"Les civils palestiniens sont l'armée du Hamas"

14/08/14 à 15:47 - Mise à jour à 15:47

Source: Le Vif

"Ces femmes et ces enfants qui se font descendre à Gaza m'enragent. Mais je ne suis pas fâché contre Israël. Je suis furieux de voir ce que le Hamas fait à son peuple". Voici le témoignage d'un médecin de l'armée israélienne au Knack.be.

"Les civils palestiniens sont l'armée du Hamas"

© Reuters

"Le peuple palestinien doit avant tout être libéré du Hamas et ensuite de l'occupation israélienne" raconte un médecin de l'armée israélienne qui souhaite rester anonyme. "Lorsque je dis d'où je viens, on me traite de meurtrier. Le conflit qui se déroule à Gaza stigmatise tous ceux qui viennent d'Israël". En tant que médecin de l'armée israélienne, ce dernier vient en aide tant aux soldats israéliens qu'aux civils palestiniens : "Je ne suis pas un meurtrier" dit ce médecin. "Sur le champ de bataille, tout le monde a peur, c'est certain. On provoque la haine entre les différents peuples et je pense qu'une communication unilatérale y participe. Nous ne faisons pas la guerre aux Palestiniens. Nous combattons les militants extrémistes du Hamas. C'est eux qui nous maintiennent sous leur joug. Ces femmes et ces enfants qui se font descendre à Gaza m'enragent. Mais je ne suis pas fâché contre Israël. Je suis furieux de voir ce que le Hamas fait à son peuple"

Des femmes et des enfants en première ligne

"L'armée israélienne investit énormément d'argent pour arriver à localiser précisément les membres du Hamas. Lorsqu'une attaque est effectuée, c'est parce qu'on est sûr de ceux qui s'y trouvent. Le problème c'est que le Hamas se cache derrière ses civils et les oblige à rester où ils sont". Selon le médecin, "les femmes et les enfants sont envoyés en première ligne" pour créer l'indignation de l'opinion publique. "Une opinion choquée à juste titre, car la mort de civils est insupportable. Mais ce qui me rend le plus furieux, c'est qu'ils envoient leur propre peuple vers la mort. Il est faux de croire que le Hamas est l'armée des Palestiniens. Ce sont les civils qui sont l'armée du Hamas."

À la vue des horreurs qui se passent à Gaza, le médecin se sent impuissant. "Parfois ce sont leurs propres roquettes qui touchent leurs infrastructures. On ne peut leur venir en aide, car chaque Israélien qui rentre dans Gaza est en danger. Même si l'on voit que la population palestinienne souffre du manque de nourriture, on ne peut rien faire sans se mettre en danger. Les opérations d'aide sont mises en difficultés par les actions du Hamas."

Selon ce jeune médecin, le Hamas est le seul obstacle à une paix entre les deux peuples. Un cessez-le-feu n'est pas non plus une solution. De la communauté internationale, il attend qu'elle soutienne les populations civiles, mais aussi qu'elle prenne position contre le Hamas. "Le monde ne doit pas se tourner contre nous, mais contre le Hamas. Le peuple- et là je parle des Israéliens comme des Palestiniens- ne peut être perpétuellement en fuite".

Et l'homme de citer Netanyahu "Si tous les extrémistes musulmans déposaient les armes, il n'y aurait plus de guerre. Si tous les Israéliens déposaient les armes, il n'y aurait plus d'Israël."

Avant de préciser que "Cela ne peut qu'aller mieux si le Hamas n'est plus. On pourra s'atteler à développer de meilleures conditions de vie à Gaza. Construire de façon plus durable les écoles et les hôpitaux. Alors nous pourrons tous recommencer à vivre. Je suis persuadé que les deux peuples peuvent vivre dans un seul état."

Wided Bouchrika

En savoir plus sur:

Nos partenaires