Les Boeing 787 Dreamliner interdits de vol dans le monde entier

17/01/13 à 07:14 - Mise à jour à 07:14

Source: Le Vif

Les avions Boeing 787, victimes ces dernières semaines de plusieurs avaries, doivent rester au sol jusqu'à nouvel ordre, a annoncé jeudi le vice-ministre japonais des Transports, évoquant la nécessité de garantir au préalable la sécurité des batteries et autres équipements.

Les Boeing 787 Dreamliner interdits de vol dans le monde entier

© AFP

"Suivant la décision de la FAA, les Boeing 787 ne seront pas autorisés à décoller jusqu'à ce que la sécurité des batteries soit garantie", a déclaré Hiroshi Kajiyama, évoquant également d'autres pièces connexes.

La Federal Aviation Administration (FAA) américaine avait auparavant demandé que tous les Boeing 787 Dreamliner enregistrés aux Etats-Unis ne volent pas en attendant confirmation de leur sûreté.

"J'ai été informé par les responsables de l'enquête en cours qu'il y avait des problèmes concernant la batterie et d'autres éléments", a dit le vice-ministre, faisant référence aux investigations conduites par le Bureau de l'aviation civile du ministère des Transports et la Commission de sûreté.

Ces dispositions font suite à une série de sept incidents en moins de deux semaines sur des Boeing Dreamliner opérés par les compagnies japonaises Japan Airlines (JAL) et All Nippon Airways (ANA), plus particulièrement un atterrissage en urgence mercredi à Takamatsu (sud) après la détection de fumée et d'une forte odeur provenant d'une batterie.

"La batterie (de l'avion en question) est dans un état anormal. Mais comme le système électrique est complexe, nous avons besoin de plus d'investigations" pour comprendre la raison de l'incident, a-t-il ajouté.

"Confiant dans la sécurité"

De son côté, le PDG de l'avionneur américain, Jim McNerney s'est dit mercredi "confiant" dans la "sûreté" du 787 Dreamliner de son groupe, après la décision des autorités américaines de clouer au sol les six avions de ce type immatriculés aux Etats-Unis à la suite d'une série d'incidents. "Nous avons confiance dans le fait que le 787 est sûr", déclare M. McNerney dans un communiqué. "Nous prendrons toutes les mesures nécessaires dans les jours à venir pour assurer nos clients et les voyageurs de la sûreté du 787 et pour que ces avions reprennent leur service", a-t-il ajouté.

Evoquant la décision des autorités américaines (FAA) de clouer au sol les six avions de United Airlines immatriculés aux Etats-Unis, le PDG de l'avionneur assure que Boeing "s'engage à soutenir la FAA (dans son enquête) et à trouver des réponses aussi rapidement que possible".

"Le groupe travaille 24 heures sur 24 avec ses clients, les différents régulateurs et les autorités qui mènent des enquêtes", a-t-il poursuivi.

"Boeing regrette sincèrement les conséquences que les récents événements ont eues sur les plans de vol de nos clients et les désagréments causés à eux et à leurs passagers", a-t-il conclu.

Les compagnies japonaises JAL et ANA ont elles aussi décidé mercredi d'immobiliser leurs 787. Pas moins de sept incidents ont été relevés depuis le 7 janvier sur des Boeing 787 exploités par ANA et JAL.

Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires