Les 6 orphelins adoptés en RDC par des familles belges sont enfin arrivés à Bruxelles

27/05/14 à 08:44 - Mise à jour à 08:44

Source: Le Vif

Six orphelins d'origine congolaise adoptés par des familles belges et retenus depuis six mois à Kinshasa ont quitté lundi soir la République démocratique du Congo (RDC) pour rejoindre la Belgique où ils sont arrivés mardi matin à 5h30, a-t-on appris de sources officielles.

Les 6 orphelins adoptés en RDC par des familles belges sont enfin arrivés à Bruxelles

© Reuters

Ces enfants ont embarqué à l'aéroport de Kinshasa-N'Djili à bord d'un avion de la compagnie Brussels Airlines pour se poser à Bruxelles-National au petit matin. Ils ont finalement été autorisés à quitter la RDC pour retrouver leur famille en Belgique après de nombreuses démarches diplomatiques.

"Six enfants adoptés par des familles belges en RDC, dont les dossiers étaient bloqués depuis plusieurs mois, se trouvent à présent à bord de l'avion qui les ramène enfin en Belgique", a confirmé le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, dans un communiqué diffusé par son département.

En septembre, le gouvernement congolais a imposé un moratoire d'un an sur les adoptions internationales à la suite de soupçons de fraude et de traite des êtres humains. Les parents belges adoptifs de sept orphelins n'ont ainsi pu ramener chez eux leur enfant et étaient bloqués depuis lors à Kinshasa malgré le fait que les familles disposaient de jugements favorables rendus par des juridictions belges et congolaises.

M. Reynders a rappelé "les multiples démarches diplomatiques" entreprises auprès des autorités congolaises, soulignant qu'elles ont "porté leurs fruits".

Le ministre ajoute comprendre la volonté de ces autorités de s'assurer que ces adoptions se passent dans les meilleures conditions possibles pour protéger les enfants concernés.

Il a souligné que la Belgique suivait dans ce domaine des procédures rigoureuses et strictes et est disposée à assister la RDC dans son étude des garde-fous à mettre en place à l'avenir, si les autorités le souhaitent.

Le chef de la diplomatie a enfin souhaité "que ces retrouvailles puissent se passer dans la plus stricte intimité et le calme", dans un appel adressé à la presse.

Ces enfants étaient bloqués à Kinshasa depuis le mois de novembre à la suite d'un moratoire d'un an sur les adoptions décrété en septembre par le gouvernement congolais à la suite de la révélation de divers scandales et de craintes, dans l'opinion publique congolaise, que certains enfants soient adoptés par des couples homosexuels.

La mère de l'un des enfants avait tenté à la mi-avril d'"exfiltrer" sa fille de 4 ans en corrompant deux agents de la Direction générale de Migration (DGM), ce qui lui a valu une peine de six mois de prison pour "déplacement illicite d'enfant".

Les autorités belges se sont mobilisées pour venir en aide aux parents adoptifs, les logeant à l'ambassade de Belgique en RDC. Les enfants les plus âgés avaient été autorisés à fréquenter gratuitement l'école belge de Kinshasa.

A deux reprises au cours des derniers mois, le ministre de la Coopération au développement, Jean-Pascal Labille, s'en était ouvert directement au président congolais Joseph Kabila "en tant que père" dans l'espoir d'infléchir la position de Kinshasa.

En savoir plus sur:

Nos partenaires