Les 33 mineurs chiliens ont du mal à remonter la pente

15/04/11 à 17:40 - Mise à jour à 17:39

Source: Le Vif

Sauvés après 69 jours passés sous terre, la grande majorité des 33 Chiliens éprouvent de sérieuses difficultés à reprendre une vie "normale".

Les 33 mineurs chiliens ont du mal à remonter la pente

© NPA

Contrairement à beaucoup de mineurs décédés en 2010 (Nouvelle-Zélande, Chine, Equateur...) les mineurs chiliens bloqués dans la mine de San José, suite à un éboulement, ont eu la chance de revoir la lumière du jour.

Les médias internationaux ayant largement couvert l'affaire, les miraculés espéraient en tirer un profit financier. Certains ont donné des conférences dans le monde, mais bien vite ils ont dû retrouver leur quotidien.

Tous avaient directement été pris en charge par des médecins que le gouvernement avait mis à leur disposition. Pourtant, leur esprit ne s'est pas apaisé, hanté par les souvenirs d'une expérience traumatisante. Tous souffrent de troubles du sommeil et dorment peu. Impossible d'oublier l'angoisse et la peur qui les ont habités pendant ces 69 interminables jours.

Survivre à une telle catastrophe reste certainement un cadeau de la vie, mais qui ne suffit pas toujours à retrouver la joie de vivre.

Mathilde Perrin

En savoir plus sur:

Nos partenaires