Le visage de l'homophobie: récit d'une agression "comme tant d'autres"

08/04/13 à 21:57 - Mise à jour à 21:57

Source: Le Vif

La photo du visage tuméfié de Wilfred, homosexuel agressé dans la nuit de samedi à dimanche dans le XIXème arrondissement de Paris, a été largement diffusée. Wilfred et son compagnon ont décidé de porter plainte.

Le visage de l'homophobie: récit d'une agression "comme tant d'autres"

© Capture d'écrande de la page Facebook de Wilfred

La photo a fait le tour des réseaux sociaux. Un visage d'homme tuméfié dans une chemise tachetée de sang. Derrière les hématomes se cache Wilfred, un Néerlandais installé à Paris depuis neuf ans. Lui et son compagnon, Olivier, ont été passés à tabac samedi soir, aux alentours de 4h du matin, alors qu'ils rentraient bras dessus bras dessous se coucher après une soirée arrosée. La scène d'horreur s'est déroulée à proximité de la station de métro Ourq, dans le XIXe arrondissement de la capitale.

Contacté par FTVi, Wilfred raconte son calvaire. Un "déchaînement de haine très impressionnant". Avec Olivier, il est alpagué par un groupe d'individus. Ils crient "Des homos, ah des homosexuels!". Tout va très vite. Les deux hommes sont roués de coups. Leur visage, et leurs yeux notamment, sont pris pour cibles. Sonnés, Wilfred et Olivier n'ont pas le temps de voir leurs agresseurs, qui déjà prennent la fuite. Bilan: une dent en moins et 10 jours d'incapacité totale de travail (ITT), 8 jours pour son compagnon. Les deux hommes devaient porter plainte ce lundi pour agression à caractère homophobe.

Wilfred, qui se décrit comme "discret", explique à FTVi avoir commis un acte militant en mettant en ligne la photo de son visage déformé par les coups. "C'est une agression homophobe, comme tant d'autres, un banal fait divers, et puis c'est un peu de mauvais goût de mettre ça sur Facebook. (...) Mais en même temps, il fallait que ce soit vu."

Près de 500 RT sur Twitter

Le "visage de l'homophobie" a été partagé plus de 5000 fois sur Facebook, tandis que sur Twitter, la photo de Wilfred relayée par l'avocat Me Eolas (plus de 100 000 followers) a été retweetée près de 500 fois.

Cette agression est-elle caractéristique d'une tension aux relents homophobes ravivée par le débat sur le mariage pour tous? "Ce n'est pas un problème d'insécurité dans Paris, il faut réfléchir au contexte actuel, analyse Wilfred. Bien sûr, il faut faire très attention: d'un côté il y un acte individuel, de l'autre il y a un climat général autour du mariage pour tous. Mais depuis l'été dernier, ce climat devient haineux pour les homosexuels, on sent qu'on est plus menacés. (...) Le débat sur le mariage pour tous a libéré une violence verbale ou physique vis-à-vis des homos qui étaient plus ou moins contenue jusque là."

Un rassemblement "d'urgence" contre l'homophobie est organisé mercredi dans le quartier du Marais à Paris, à l'appel de plusieurs associations, pour dénoncer "la haine déversée depuis des mois contre les LGBT (Lesbiennes, gay, bi et trans de France)".

Julie Saulnier

(source)

En savoir plus sur:

Nos partenaires