Le vice-Premier ministre japonais retire ses propos sur les nazis

01/08/13 à 12:01 - Mise à jour à 12:01

Source: Le Vif

Le vice-Premier ministre japonais,Taro Aso, retire ses propos suggérant que le Japon s'inspire de l'Allemagne Nazie pour réformer sa Constitution.

Le vice-Premier ministre japonais retire ses propos sur les nazis

© Reuters

"Il est évident, et mes propos dans leur intégralité le montrent, que je porte un jugement extrêmement négatif sur les nazis et leur rapport à la Constitution de Weimar. Mais puisque cet exemple a entraîné un malentendu, je voudrais retirer la référence au régime nazi", a ajouté celui qui est aussi ministre des Finances.

Lundi, lors d'un débat organisé par un cercle de réflexion conservateur, le vice-Premier ministre japonais avait proposé de s'inspirer, pour réformer la Constitution japonaise, d'une tactique pratiquée en Allemagne à l'époque hitlérienne. L'ancienne Constitution de Weimar avait en effet été discrètement remplacée par la Constitution de l'Allemagne nazie. Monsieur Aso suggérait d'opérer de la même manière pour modifier la Constitution pacifiste du Japon, selon laquelle le pays renonce à la guerre dans le règlement des conflits internationaux.

Le Centre Simon Wiesenthal avait alors aussitôt réagi, exhortant Monsieur Aso à clarifier ses propos. Le gouvernement japonais a également fait profil bas, soulignant que les propos du vice-Premier ministre ne reflétaient pas la position officielle.

Le Premier ministre Shinzo Abe avait confirmé en février 2013 vouloir amender la Constitution. Parmi les raisons de cette révision, on trouve l'évolution de la puissance militaire en Chine, le conflit territorial autour des îles Senkaku/Diaoyu administrées par le Japon, et revendiquées par la Chine, de même que les essais nucléaires nord-coréens.

En savoir plus sur:

Nos partenaires