Le suspect des attaques de New York et du New Jersey aurait été arrêté

19/09/16 à 17:47 - Mise à jour à 20:59

Source: Belga

Le suspect des attaques à la bombe samedi à Manhattan et dans le New Jersey a été arrêté lundi, selon les médias américains.

Le suspect des attaques de New York et du New Jersey aurait été arrêté

© AFP

Il s'agit d'Ahmad Khan Rahami, un Afghan de 28 ans naturalisé américain, résidant à Elizabeth, dans le New Jersey, tout près de New York.

Il a été arrêté dans la ville de Linden, à une quinzaine de kilomètres de d'Elizabeth, après un échange de coups de feu avec la police, selon les chaînes NBC et CNN.

Il est soupçonné à la fois pour l'explosion survenue samedi soir dans le quartier très animé de Chelsea, à Manhattan, qui a fait 29 blessés, et pour la bombe artisanale placée sur le parcours d'une course à pied organisée par les US Marines samedi matin à Seaside Park, dans le New Jersey.

Cette bombe n'a pas fait de victimes, le départ de la course ayant été retardé.

D'autres engins explosifs ont été retrouvés ce week-end à New York et dans le New Jersey qui n'ont pas explosé: un tout près du site de l'explosion de Chelsea, similaire à celui qui a fait 29 blessés, et d'autres dans le New Jersey, dont l'un dans l'une des gares proches de l'aéroport de Newark, situé près d'Elizabeth.

Ces informations rendent de plus en plus crédible la thèse d'attentats islamistes multiples. Ce serait la première fois depuis les attentats du 11 septembre 2001, qui avaient fait près de 3.000 morts. Les Etats-Unis ont commémoré il y a huit jours le 15e anniversaire de ces événements.

Aucun autre individu recherché

La police ne recherche pas d'autre individu pour l'attentat de New York après l'arrestation lundi d'un Américain d'origine afghane, a affirmé le maire de New York, Bill de Blasio, laissant supposer que le suspect aurait agi seul dans la mégalopole.

Les autorités ont "toutes les raisons de penser" que l'attaque à Manhattan samedi soir était "un acte terroriste", a souligné le maire de New York. "Nous ne recherchons pas d'autre individu à ce stade", a-t-il lors d'une conférence de presse.

Le représentant du FBI William Sweeney a précisé à la même conférence de presse ne disposer d'aucune information sur une éventuelle "cellule" terroriste opérant dans la ville.

Nos partenaires