Le service public français et ses 5 millions d'agents dans la rue mardi

07/10/17 à 11:11 - Mise à jour à 11:10

Source: Afp

Les 5,4 millions d'agents de la fonction publique en France sont appelés par tous leurs syndicats, -une première depuis dix ans-, à faire grève et à manifester mardi contre les mesures annoncées par le gouvernement.

Le service public français et ses 5 millions d'agents dans la rue mardi

Protestation en France (image d'archives) © AFP

Fait inédit depuis 2009, une dizaine de syndicats de praticiens hospitaliers (médecins, pharmaciens, dentistes) se sont joints à l'appel du secteur paramédical (infirmiers, aides-soignants). Plusieurs syndicats d'enseignants du privé appellent également à la grève aux côtés de ceux du public.

Suppression de 120.000 postes d'ici la fin du quinquennat, gel des rémunérations, réinstauration du jour de carence, remise en cause de leur statut... Les neuf fédérations syndicales - CGT, CFDT, FO, UNSA, FSU, Solidaires, CFE-CGC, CFTC et FA (Autonomes) - appellent à une journée de grève et de manifestations dans les trois versants de la fonction publique (Etat, hospitalière, territoriale) pour protester contre ces mesures qu'elles jugent "inacceptables".

Près de 130 manifestations et rassemblements sont prévus dans 90 départements mardi. A Paris, un cortège partira à 14H00 de la place de la République pour rejoindre celle de la Nation.

Des soignants aux enseignants, des ministères à Pôle Emploi, la grève se traduira par des fermetures de crèches, d'établissements scolaires et de nombreux autres services publics, où sera cependant souvent mis en place un service minimum, comme le prévoit la loi. Des perturbations pourraient aussi toucher les transports, certains syndicats de cheminots et de la RATP ayant appelé à soutenir le mouvement.

Plusieurs syndicats de l'ancien secteur public comme Orange ou La Poste mais aussi du privé (banques, chimie, agroalimentaire...) ont appelé à la mobilisation, sans pour autant déposer de préavis de grève.

"Toutes les annonces du gouvernement ont été négatives et font qu'aujourd'hui les agents n'ont pas confiance", souligne Luc Farré (Unsa), selon qui le président de la République "a rompu ses engagements" en refusant d'augmenter le pouvoir d'achat des fonctionnaires.

La Belgique se prépare également à une journée d'action syndicale contre le gouvernement mardi 10 octobre, à l'appel du syndicat socialiste des services publics (CGSP). Transports en commun, distribution du courrier, administrations, hôpitaux, police... de nombreux services publics seront fortement perturbés, voire paralysés.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos