Le séjour à l'étranger permet aux diplômés de trouver plus facilement du travail

26/05/16 à 11:17 - Mise à jour à 11:16

Source: Le Monde

Ils ont trouvé du travail plus rapidement, ils ont un contrat stable et sont mieux payés pour un niveau de diplôme équivalent. Leur secret ? Ces étudiants ont fait un séjour à l'étranger, selon une étude réalisée par l'Agence Erasmus+, relayée par Le Monde.

Le séjour à l'étranger permet aux diplômés de trouver plus facilement du travail

© iStock

L'étude a été réalisée auprès 33 500 jeunes diplômés en 2010 qui disent avoir réalisé un séjour à l'étranger durant leurs études, rapporte le journal Le Monde. Parmi les 708 000 jeunes qui ont terminé leurs études cette année-là, 212 400 auraient fait un séjour à l'étranger. 24 % sont partis pour le loisir ou pour voyager sans bénéficier d'un encadrement, 40 % sont allés étudier à l'étranger, 44 % ont fait un stage et 25 % ont travaillé. Certains étudiants sont partis pour plusieurs de ces motifs.

Résultat, ces jeunes diplômés ont trouvé plus rapidement un emploi : en 2,9 mois après leur sortie de l'école en moyenne, contre 4,6 mois pour les autres. Au court des 36 mois qui ont suivi l'obtention de leur diplôme, les jeunes ayant séjourné à l'étranger ont travaillé durant 78 % du temps (28 mois), tandis que les autres n'ont travaillé que 66 % de leur temps (23 mois).

Le salaire des jeunes ayant bénéficié d'un séjour encadré à l'étranger est également plus élevé. La différence moyenne est de 280 euros nets par mois. Soit 1480 euros contre 1200.

Cela peut s'expliquer en partie par les emplois plus qualifiés auxquels les jeunes de la première catégorie accèdent. 65 % des jeunes ayant voyagé accèdent à des postes de cadres ou de professions intermédiaires, contre 34 % pour ceux n'ayant effectué aucun séjour à l'étranger. Et ce, pour le même niveau de diplôme.

Par rapport aux autres, ceux qui ont effectué un séjour à l'étranger apparaissent donc "davantage protégés du chômage, et bénéficient d'une insertion professionnelle plus rapide, vers des emplois plus stables (à durée indéterminée), plus qualifiés et mieux rémunérés", note l'étude.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, les étudiants universitaires ne sont pas les seuls à bénéficier de séjours à l'étranger durant leur formation. Ainsi, l'étude rapporte que les élèves diplômés du secondaire ont aussi voyagé (9 % en technique tertiaire, 11 % en professionnel tertiaire et industriel, 15 % en technique industriel et 20 % en général). Ensuite, entre 7 et 12 % des diplômés d'études professionnelles ont également pu faire un séjour à l'étranger, ainsi que 7 % des diplômés en BAC de sciences techniques. Les universitaires voyagent tout de même plus, puisque par exemple, 72 % des étudiants en école de commerce et ingénieurs ont fait un séjour à l'étranger.

Cependant, les résultats de cette étude doivent être nuancés, car aucun lien de cause à effet n'a encore pu être démontré entre le séjour à l'étranger et l'insertion professionnelle.

Nos partenaires