")})}else Q(t)?t.top.open(e,n):t.location.assign(e)}function P(t){t.style.setProperty("display","inherit","important")}function J(t){return t.height<1}function W(t){return 0==t.offsetHeight}function k(t,e){var n="";for(i=0;i=2)){var o=n.getBoundingClientRect();if("undefined"==typeof n.width)var r=n.offsetHeight,d=n.offsetWidth;else var r=n.height,d=n.width;if(0!=r&&0!=d){var u=o.left+d/2,c=o.top+r/2,l=e.documentElement,p=0,f=0;if(t.innerWidth&&t.innerHeight?(p=t.innerHeight,f=t.innerWidth):!l||isNaN(l.clientHeight)||isNaN(l.clientWidth)||(p=e.clientHeight,f=e.clientWidth),0<=c&&c<=p&&0<=u&&u<=f){if(t.uabAv[i]++,t.uabAv[i]>=2){var s=function(){};L(a,s,s),t.clearTimeout(t.uabAvt[i])}}else t.uabAv[i]=0}}}t.UABPdd=I;var q=O("head"),X=null;navigator.userAgent.search("Firefox")==-1&&(e.addEventListener?e.addEventListener("DOMContentLoaded",G,!1):e.attachEvent&&e.attachEvent("onreadystatechange",function(){"complete"===e.readyState&&G()})),t.addEventListener?t.addEventListener("load",G,!1):t.attachEvent&&t.attachEvent("onload",G),t.addEventListener?t.addEventListener("addefend.init",G,!1):t.attachEvent&&t.attachEvent("addefend.init",G)}(window,document,Math); /* 8b8d3f43ce757a6128ceba6c64535a54 */

10/09/17 à 16:00 - Mise à jour à 15:54
Du LeVif/l'Express du 08/09/17

"Le régime nord-coréen impose son rythme à Washington et à Pékin"

Pour peu qu'on se remémore le choc frontal dont il est issu, le bras de fer apocalyptique qui oppose la Corée du Nord aux Etats-Unis s'inscrit dans une conflictualité très profonde, qui explique son caractère aujourd'hui inextricable.

Le 25 juin 1950, vers 4 heures du matin, des troupes d'assaut nord-coréennes galvanisées franchissent le 38e parallèle nord, qui séparait les deux Corées depuis le partage de la péninsule entre l'armée américaine, au sud, et les forces soviétiques, au nord. Trois jours plus tard, Séoul est pris. En quelques jours, profitant de la politique de la chaise vide pratiquée par l'URSS à l'ONU pour protester contre le refus d'admettre la Chine communiste au Conseil de sécurité, Washington obtient la création d'une force onusienne. Le général MacArthur est nommé à la tête d'un corps expéditionnaire et lance une contre-offensive éclair, le 15 septembre, reprenant Séoul dès le 2 octobre.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires