Le rapport qui va tuer le football fric

11/07/14 à 14:04 - Mise à jour à 14:04

Source: Le Vif

Le Mondial brésilien s'achève à peine qu'est annoncé le rapport sur les soupçons de corruption dans l'attribution des éditions 2018 et 2022. Promoteur jadis de la candidature belgo-néerlandaise, Alain Courtois y voit l'opportunité de retirer l'organisation au Qatar.

Le rapport qui va tuer le football fric

© Belga Image

La page du Mondial 2014 à peine tournée, avec son lot de spectacles et de satisfactions pour la Belgique, le football international va trembler sur ses bases. La gueule de bois est annoncée pour la FIFA. L'Américain Michael J. Garcia, ancien procureur du district sud de New York, doit en effet présenter, avant la fin juillet, son rapport sur les soupçons de corruption dans l'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022, respectivement à la Russie et au Qatar. Et cela risque de faire mal. En Belgique, on attend avec impatience le résultat potentiellement explosif de sa mission. Et pour cause : l'échec de la candidature belgo-néerlandaise pour 2018 reste toujours en travers de la gorge de ceux qui l'ont initiée.

"La présentation de ce rapport va donner une opportunité unique de retirer la Coupe du monde au Qatar, clame Alain Courtois, échevin de Sports de la Ville de Bruxelles, qui avait organisé l'Euro 2000 et porté la candidature belge pour 2018. On ne peut quand même pas permettre à un pays d'organiser un tournoi qu'il a obtenu par corruption ! Ce n'est pas la seule raison pour laquelle le Qatar ne le mérite pas. Ce pays a des pratiques sociales invraisemblables pour la construction de ses stades (Ndlr : plus de 900 ouvriers népalais sous-payés sont morts sur les chantiers). Pour certains, c'est anodin, mais pour moi, ce ne l'est pas. Et en outre, on devrait changer l'organisation de tous nos championnats pour organiser cette compétition en hiver. Ce n'est pas possible, tout ça ! Mais je suis confiant : on va la leur enlever !"

En savoir plus sur:

Nos partenaires