Le Qatar bientôt une île ?

10/04/18 à 16:01 - Mise à jour à 16:09

Source: De Morgen

L'Arabie Saoudite pourrait bien transformer le Qatar en île s'il met son projet de canal pharaonique à exécution.

Le Qatar bientôt une île ?

La frontière entre le Qatar et l'Arabie Saoudite © Reuters

L'Arabie Saoudite menace de creuser un canal de 200 mètres de large le long de sa frontière avec le Qatar et de transformer ainsi son riche voisin en île. Avec ce canal, la presqu'île qu'est le Qatar serait en effet totalement séparée de la péninsule Arabique.

Ce projet intervient au coeur d'une crise diplomatique et économique qui traine depuis des mois entre les deux pays. En juin de l'année dernière, l'Arabie Saoudite, avec Bahreïn, l'Égypte et les Emirats Arabes Unis, ont décidé d'émettre un embargo sur le commerce et le transport avec le Qatar. Ils accusent leur voisin d'ingérence, car le pays soutiendrait des organisations terroristes et entretiendrait des liens trop étroits avec l'Iran. Une chose que le Qatar a toujours niée.

L'embargo n'a pour l'instant que peu d'impact puisque le Qatar a, en réponse, lié de nouvelles relations commerciales avec des pays comme Oman, l'Iran ou encore la Turquie. De quoi irriter l'Arabie Saoudite qui veut désormais passer à la vitesse supérieure. Elle souhaite construire un ouvrage qui marquera physiquement la séparation avec son voisin honni. Dans cette optique, les autorités saoudiennes prévoient de construire un canal de 200 mètres de large et de 20 mètres de profondeur le long de leur frontière longue de 60 kilomètres. Un projet pharaonique qui devrait couter la bagatelle de 609 millions d'euros et qui pourrait être réalisé en seulement 12 mois selon le site saoudien Sabq. Un consortium de neuf entreprises locales serait impliqué dans la construction de ce projet qui n'a pas encore obtenu d'approbation officielle.

L'avis du Qatar sur le projet n'a, semble-t-il que peu d'importance, puisque, toujours selon le journal Sabq, "le canal serait totalement saoudien, et personne n'aurait de droits sur lui, puisqu'il serait entièrement situé sur le territoire saoudien, à environ un kilomètre de la frontière officielle, la bande restante étant promise à être transformée en zone militaire."

Le projet ne permettrait pas seulement de faciliter le transport des hommes et des marchandises, il devrait aussi permettre de développer le tourisme. Cette nouvelle voie navigable devrait attirer hôtels et "tourisme des yachts" selon le Courrier International.

Le Qatar bientôt une île ?

© Google map

Nos partenaires