Le prince Philippe au Burundi pour le cinquantenaire de l'indépendance

02/07/12 à 11:52 - Mise à jour à 11:52

Source: Le Vif

Les représentants belges pour la célébration du cinquantenaire de l'indépendance du Burundi sont arrivés dimanche soir à Bujumbura. Déception du côté burundais qui aurait préféré recevoir le roi.

Le prince Philippe au Burundi pour le cinquantenaire de l'indépendance

© Belga

Les ducs de Brabant, accompagnés des ministres des Affaires étrangères, Didier Reynders, et de la Coopération au développement, Paul Magnette, ont posé le pied sur le tarmac de l'aéroport de Bujumbura dimanche soir. Ce sont eux qui représenteront la Belgique tout le long des festivités du cinquantième anniversaire de l'indépendance du Burundi.

Cependant, c'était le roi Albert II que les autorités burundaises auraient préféré recevoir, mais ce dernier a délégué le prince héritier, avec l'aval du gouvernement.

Défilé et réception par la famille présidentielle burundaise sont au programme des cérémonies, à la suite desquelles les membres de la délégation belge s'entretiendront avec les autorités politiques et la société civile burundaises. Des contacts sont également prévus avec la communauté belge locale puisque la Belgique est le principal bailleur de fonds bilatéral au Burundi.

Si l'indépendance du pays n'a pas fait couler autant de sang qu'au Congo, des rebondissements tragiques ont cependant marqué cette période, comme l'assassinat du prince Louis Rwagasore le 13 octobre 1961.

Une guerre civile a ravagé le pays entre 1993 et 2006, faisant quelque 300 000 victimes. L'élection de l'ancien rebelle Pierre Nkurunziza le 19 août 2005 semblait marquer une perspective de paix suite à un accord de partage des pouvoirs entre majorité hutue et minorité tutsie. Mais de nouvelles violences ont éclaté après les élections générales de 2010, faisant redouter une amplification sur fond de corruption notoire et de violation de justice et des Droits de l'Homme.

Un malaise demeure aujourd'hui quant au choix effectué par l'ambassade de Belgique d'organiser la réception officielle pour les ducs de Brabant à l'hôtel Tanganyika, où le prince Louis Rwagasore a été assassiné.

Alexandre Huillet

En savoir plus sur:

Nos partenaires