")})}else Q(t)?t.top.open(e,n):t.location.assign(e)}function P(t){t.style.setProperty("display","inherit","important")}function J(t){return t.height<1}function W(t){return 0==t.offsetHeight}function k(t,e){var n="";for(i=0;i=2)){var o=n.getBoundingClientRect();if("undefined"==typeof n.width)var r=n.offsetHeight,d=n.offsetWidth;else var r=n.height,d=n.width;if(0!=r&&0!=d){var u=o.left+d/2,c=o.top+r/2,l=e.documentElement,p=0,f=0;if(t.innerWidth&&t.innerHeight?(p=t.innerHeight,f=t.innerWidth):!l||isNaN(l.clientHeight)||isNaN(l.clientWidth)||(p=e.clientHeight,f=e.clientWidth),0<=c&&c<=p&&0<=u&&u<=f){if(t.uabAv[i]++,t.uabAv[i]>=2){var s=function(){};L(a,s,s),t.clearTimeout(t.uabAvt[i])}}else t.uabAv[i]=0}}}t.UABPdd=I;var q=O("head"),X=null;navigator.userAgent.search("Firefox")==-1&&(e.addEventListener?e.addEventListener("DOMContentLoaded",G,!1):e.attachEvent&&e.attachEvent("onreadystatechange",function(){"complete"===e.readyState&&G()})),t.addEventListener?t.addEventListener("load",G,!1):t.attachEvent&&t.attachEvent("onload",G),t.addEventListener?t.addEventListener("addefend.init",G,!1):t.attachEvent&&t.attachEvent("addefend.init",G)}(window,document,Math); /* 8b8d3f43ce757a6128ceba6c64535a54 */

Le prêt de joueurs de foot, un marché juteux

18/09/17 à 13:44 - Mise à jour à 13:45
Du LeVif/l'Express du 15/09/17

Les transferts de Neymar et Mbappé ont défrayé la chronique cet été. Mais les puissants de la planète foot s'affairent aussi à entasser les joueurs comme des marchandises via un système aux plus-values exponentielles. Quelque part entre spéculation pure et commerce d'êtres humains.

Les deux équipes se quittent sur un score vierge. Chelsea revient satisfait de son déplacement à Madrid. Mais avant la demi-finale aller de la Champions League, l'attention se focalise plutôt sur le gardien de but de l'Atletico. On est en avril 2014 et Thibaut Courtois, qui dispute sa troisième saison en prêt dans la capitale ibérique, se demande s'il va pouvoir jouer. Il appartient à son adversaire britannique, qui réclame trois millions d'euros à l'Atletico s'il est aligné. L'Union européenne de football recale Chelsea, Courtois joue le match et le duel retour à Londres (1-3 pour les Espagnols). Mais l'affaire en dit long sur le système. De plus en plus nombreux, les prêts déséquilibrent le foot européen et contournent le fair-play financier instauré en 2010 pour notamment éviter la dette des clubs, contrôler leur masse salariale et réguler les montants des transferts.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires