Le président afghan qualifie d'"irresponsable" la caricature de Charlie Hebdo

17/01/15 à 10:22 - Mise à jour à 10:22

Source: Belga

Le président afghan Ashraf Ghani a qualifié d'acte "irresponsable" samedi la publication d'une nouvelle caricature de Mahomet mercredi dans Charlie Hebdo, une semaine après l'attaque islamiste qui fait 12 morts dans les locaux du journal satirique à Paris.

Le président afghan qualifie d'"irresponsable" la caricature de Charlie Hebdo

© AFP

"Le président Mohammad Ashraf Ghani condamne fermement la caricature du prophète Mahomet publiée récemment dans Charlie Hebdo, et la qualifie d'insulte à la religion sacré de l'islam et au monde musulman", a indiqué le palais présidentiel dans un communiqué. Selon le communiqué, le président a également qualifié la publication de cette caricature d'acte "insultant" et "irresponsable". "Le président Ghani a souligné que la liberté d'expression devrait être utilisée de façon constructive afin de promouvoir la coexistence pacifique entre les religions."

Les talibans afghans avaient aussi dénoncé jeudi la nouvelle publication de Charlie Hebdo, qui selon eux provoque "les sensibilités de près d'un milliard et demi de musulmans".

M. Ghani avait toutefois condamné la semaine dernière l'attaque contre Charlie Hebdo. "Tuer des gens sans défense et des civils est un acte terroriste de haine", avait-il dit dans un communiqué.

Les caricatures du prophète avaient déjà fait des remous en Afghanistan par le passé. En septembre 2012, entre 200 et 300 personnes avaient marché à Kaboul pour dénoncer la publication par Charlie Hebdo de nouvelles caricatures de Mahomet. Mais la publication du numéro des "survivants" de Charlie n'a pas suscité de protestations notables en Afghanistan. La semaine dernière, quelque centaines de personnes se sont toutefois rassemblées dans la province d'Uruzgan pour glorifier les actes des assaillants de Charlie Hebdo.

En revanche, au Pakistan voisin, des milliers de manifestants ont dénoncé vendredi la publication d'une nouvelle caricature de Mahomet par Charlie Hebdo, la contestation tournant à l'affrontement devant le consulat français de Karachi où un photographe de l'AFP a été grièvement blessé par balle.

Nos partenaires