Le Premier ministre palestinien démissionne

13/04/13 à 19:06 - Mise à jour à 19:06

Source: Le Vif

Le Premier ministre palestinien Salam Fayyad, qu'un sérieux désaccord opposait au président Mahmoud Abbas, a présenté samedi soir officiellement sa démission, a-t-on appris samedi soir de sources officielles palestiniennes à Ramallah (Cisjordanie).

Le Premier ministre palestinien démissionne

© Reuters

Le président Abbas a accepté la démission de M. Fayyad, un homme politique indépendant, et l'a chargé de rester à la tête du gouvernement sortant en attendant la formation du nouveau cabinet, a précisé à l'AFP un conseiller de M. Abbas sous couvert de l'anonymat.

Dans la bande de Gaza, le mouvement islamiste Hamas, qui a arraché le contrôle de ce territoire des mains du Fatah en 2007 --l'année de l'arrivée de M. Fayyad à la tête du gouvernement de l'Autorité palestinienne rivale-- a attribué cette démission à des "divergences internes au Fatah" de M. Abbas.

"Fayyad quitte le gouvernement après avoir criblé notre peuple de dettes, et le Fatah doit en assumer la responsabilité parce que c'est lui qui l'a imposé depuis le début", a déclaré à l'AFP Sami Abou Zouhri, porte-parole du Hamas à Gaza.

"Cet événement (démission) n'est pas lié au dossier de la réconciliation palestinienne", a ajouté le porte-parole, réaffirmant que le Hamas était prêt à appliquer l'accord de réconciliation avec le Fatah.

Le Fatah et le Hamas ont signé le 27 avril 2011 au Caire un accord de réconciliation, dont la plupart des clauses sont restées lettre morte et les échéances constamment repoussées.

Le président palestinien a accepté la démission

Le président palestinien Mahmoud Abbas a accepté la démission de Salam Fayyad, très critiqué par la direction du mouvement Fatah, a annoncé samedi l'agence de presse officielle palestinienne WAFA.

Le président Abbas a accepté la démission de M. Fayyad et l'a chargé de rester à la tête du gouvernement sortant en attendant la formation du nouveau cabinet, a précisé à l'AFP un conseiller de M. Abbas sous couvert de l'anonymat.

En savoir plus sur:

Nos partenaires