Le plan de transition doit être décidé par les Syriens

30/06/12 à 21:28 - Mise à jour à 21:28

Source: Le Vif

Une transition du pouvoir en Syrie doit être décidée par les Syriens, a indiqué à Genève le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, ajoutant qu'aucun groupe ne devait être exclu du processus.

Le plan de transition doit être décidé par les Syriens

© EPA

"La manière précise dont le travail de transition (...) est mené sera décidé par les Syriens eux-mêmes", a-t-il souligné, "c'est clairement indiqué dans le document" sur lequel un accord a été atteint à Genève.

"Nous nous sommes assurés que ce document ne comporte pas de conditions préalables au début du processus de transition dans un large dialogue national", a fait valoir le ministre russe lors d'une conférence de presse. "Il n'y a pas de demande d'exclure quelque groupe que ce soit de ce processus", a-t-il insisté. "Cet aspect avait été présent dans de nombreuses propositions de nos partenaires. Nous les avons convaincus que c'est inacceptable".

"Bien sûr, les autorités syriennes réagissent souvent de manière disproportionnée et d'une manière inadéquate", a encore déclaré M. Lavrov. "Oui, bien sûr, il (le président syrien Bachar al-Assad) commet un nombre énorme de fautes, mais le président Assad accepte les avis. Je ne suis pas sûr que ce soit le cas de l'opposition", a-t-il dit.

M. Lavrov a rejeté tout recours au chapitre VII de la Charte des Nations unies, qui inclut le possible recours à la force, évoqué par les Occidentaux pour faire pression sur la Syrie.

Avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires