Le 'pistolet intelligent' qui fait enrager les 'amis des armes' (vidéo)

29/04/14 à 11:42 - Mise à jour à 11:41

Source: Le Vif

L'armurier allemand Armatix a mis au point un 'smart gun', un pistolet qui ne peut tirer que si certaines conditions sont réunies. La colère gronde dans les rangs des défenseurs des armes à feu.

Le 'pistolet intelligent' qui fait enrager les 'amis des armes' (vidéo)

© Armatix.us

La firme allemande Armatix a conçu, dans un souci de sécurité, le 'pistolet intelligent' IP1, calibre 22. Celui-ci est équipé d'une puce électronique reliée via une certaine fréquence à une montre-bracelet, elle-même protégée par un code à plusieurs chiffres. L'arme ne peut en aucune manière tirer si l'émetteur-montre n'est pas activé et s'il se trouve dans un rayon de plus d'une vingtaine de centimètres.


On aurait pu croire qu'une telle technologie, qui améliore la sécurité des armes à feu, notamment en cas de vol, serait bien accueillie au pays des cow-boys, mais c'était sans compter sur le lobby des armes et ses fanatiques. Très influents aux États-Unis, ces 'gun enthusiasts' voient en effet d'un très mauvais oeil toute forme de restriction concernant leurs armes à feu. Leur crainte ? Voir le gouvernement leur imposer de nouvelles normes de sécurité dès lors que la technologie le permet.

Comme l'explique le New York Times, Armatix a entrepris de lancer son produit, via sa filiale américaine, en Californie. Pour l'instant, le lobby des armes parvient à tenir cette technologie à l'écart du marché. Les armuriers refusent ou n'osent pas la vendre. Belinda Padilla, directrice d'Armatix US et cible de nombreuses menaces de la part de fanas des flingues, explique: "Pour le moment, ces organisations qui font peur à tout le monde détiennent le pouvoir. Tout ce que nous faisons, c'est fournir des niveaux supplémentaires de sécurité au droit individuel de porter une arme. Et si vous ne voulez pas de notre pistolet, ne l'achetez pas."

Du côté 'des amis des armes', on craint surtout que cette nouvelle technologie ne fonctionne pas convenablement au moment où on a besoin d'utiliser son arme. Lawrence G. Keane, conseil général de la National Shooting Sports Foundation, estime que "la technologie n'est pas prête" et qu'en ce qui concerne Armatix, "la firme a simplement essayé de s'implanter sur le marché et que le marché a répondu."

Nos partenaires