Le photographe Antoine Repessé met en scène les déchets qu'il a accumulés durant quatre ans

05/08/17 à 13:20 - Mise à jour à 13:20
Du LeVif/l'Express du 04/08/17

Pour montrer, mieux que les statistiques, l'ampleur du problème. Et accélérer les solutions.

Si vous vous rendiez il y a peu dans son appartement, vous auriez pu soupçonner Antoine Repessé d'être atteint du syndrome de Diogène, ce trouble qui touche les personnes qui n'arrivent pas à jeter et entassent bibelots et déchets, transformant souvent leur foyer en gigantesque dépotoir. " J'avais finalement accumulé 70 mètres cubes de déchets... C'était ultraprésent. Par bonheur, j'ai un grand appartement, explique le photographe lillois. J'avais quasiment monté un centre de tri chez moi, pour garder ce qui est stockable. Je rangeais mes déchets par pièce et par thème. Dans la chambre, c'était les clopes et les cartons de papier toilette. M...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires