Le Parlement européen donne le feu vert à l'adhésion de la Croatie

01/12/11 à 15:41 - Mise à jour à 15:41

Source: Le Vif

La Croatie deviendra le 28e Etat membre de l'Union européenne. Le traité d'adhésion doit être signé lors d'un sommet qui se déroulera les 8 et 9 décembre à Bruxelles.

Le Parlement européen donne le feu vert à l'adhésion de la Croatie

© Thinkstock

Le Parlement européen reconnaît que la Croatie est prête pour l'adhésion. Les députés européens ont approuvé ce jeudi l'arrivée du pays au sein de l'Union européenne.

L'adhésion de la Croatie a été approuvée par 564 voix contre 38 et 32 abstentions. L'accord du Parlement constituait le dernier obstacle juridique avant la signature du traité d'adhésion prévue lors du sommet des dirigeants européens des 8 et 9 décembre à Bruxelles. Le traité devra ensuite être ratifié par chacun des 27 Etats de l'UE. Au terme de ce processus, sans doute le 1er juillet 2013, la Croatie deviendra le 28e Etat membre de l'UE.

Tout en reconnaissant que la Croatie est prête pour l'adhésion, les députés ont invité Zagreb à s'attaquer "aux défis qui subsistent, en particulier dans les domaines des réformes judiciaires, et de la lutte contre la corruption et le crime organisé".

Le Parlement européen a également demandé aux autorités croates de multiplier leurs efforts en vue "de poursuivre en justice les crimes de guerre, de respecter l'ensemble des recommandations du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) et d'encourager le retour des réfugiés de guerre, en particulier les Serbes".

"Etape vers la stabilité dans la région des Balkans"

"Aujourd'hui est un bon jour pour la Croatie et pour l'UE", s'est félicité le président du Parlement européen, Jerzy Buzek. "Le Parlement européen a jeté tout son poids en faveur d'une adhésion de la Croatie à l'UE", a-t-il dit, en rappelant que "les Croates seront bientôt en mesure de montrer leur soutien à l'UE par le biais d'un référendum".

"Malgré la grave crise économique et politique, l'Union européenne reste un puissant pôle d'attraction pour les pays voisins qui recherchent la stabilité et la sécurité", a fait remarquer de son côté le chef de file des libéraux européens, le Belge Guy Verhofstadt.

"L'adhésion de la Croatie est le début d'un nouvel avenir pour le pays et nous espérons qu'elle représente une étape vers la sécurité et la stabilité dans toute la région des Balkans occidentaux", a-t-il ajouté.

La Croatie avait présenté sa demande d'adhésion à l'UE en 2003. En 2004, elle a obtenu le statut de pays candidat et les négociations à l'adhésion ont commencé en 2005.

Au cours de leur sommet des 8 et 9 décembre, les dirigeants européens doivent également se prononcer à l'unanimité sur le statut de candidat à l'UE de la Serbie. Mais en raison des récents incidents survenus dans le nord du Kosovo, il semble peu probable qu'il lui soit accordé.

LeViF.be avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires