Le pape François en couverture du magazine Rolling Stone

29/01/14 à 21:55 - Mise à jour à 21:55

Source: Le Vif

Le pape François, tel une rock star, fait la couverture de Rolling Stone qui paraît vendredi, une première pour le magazine rock qui rend hommage au "souffle d'air frais" qu'il apporte. Cependant, le Vatican a vivement réagi à la "grossièreté" de l'article très louangeur sur le pape François, l'opposant radicalement à son prédécesseur.

Le pape François en couverture du magazine Rolling Stone

© RollingStone.com

Une photo du pape souriant fait la pleine page de la couverture du magazine avec le titre "Pape François, les temps sont en train de changer", en forme de clin d'oeil en anglais à la chanson de Bob Dylan 'The Times they are a-changin'. C'est une première pour le magazine qui indique "avoir été frappé par le ton et le contenu des déclarations publiques du pape", selon une déclaration communiquée à l'AFP.

"Non seulement, son ton modéré contraste avec celui des deux précédents papes, mais aussi il apaise les querelles culturelles et parle des vrais problèmes économiques en termes moraux. Son ton est un souffle d'air frais mais son message est une sonnette d'alarme", ajoute le communiqué.

Le magazine a envoyé un de ses journalistes au Vatican pour brosser un portrait de 8.000 mots du pape, devenu en moins d'un an "le pape du peuple", écrit l'article.

Aucun pape n'a jamais fait la couverture de Rolling Stone, même si le magazine "depuis son lancement en 1967, a toujours couvert les informations générales et publié de nombreux sujets graves sur ses couvertures", selon le magazine.

Le nouveau pape a été désigné en décembre homme de l'année 2013 par le magazine américain Time. Un magazine homosexuel américain, The Advocate, l'avait aussi désigné "personnalité de l'année".

Le Vatican proteste contre la "grossièreté" de l'article

Par contre, le Vatican a vivement réagi à la "grossièreté" de l'article très louangeur du magazine américain sur le pape François, l'opposant radicalement à son prédécesseur. Le père Federico Lombardi, porte-parole du Saint-Siège, a certes salué "l'attention" accordée à François mais estimé que le journal se discréditait en tombant dans "l'erreur habituelle" d'un journalisme "superficiel qui, pour mettre en lumière des aspects positifs du pape François, se sent obligé de décrire de façon négative le pontificat de Benoît XVI", selon l'agence d'informations sur le Vatican I.Media.

Rolling Stone montre, selon le père Lombardi, une "grossièreté surprenante" à l'égard du pape émérite allemand, retraité sur la colline du Vatican, et qui entretient de bonnes relations avec son successeur, selon des sources vaticanes.

Le père Lombardi déplore que le magazine qualifie de "catastrophique" le pontificat de Benoît XVI, et présente l'ancien pape comme "un universitaire austère", susceptible de provoquer des "cauchemars" aux adolescents.

Nos partenaires