Le Pakistan reçoit de nouveaux dons après les appels à l'aide de l'ONU

17/08/10 à 11:12 - Mise à jour à 11:12

Source: Le Vif

Redoutant une "seconde vagues de morts" dans les régions touchées par les inondations, l'ONU s'était inquiétée de la lenteur de la mobilisation internationale. Aujourd'hui, plusieurs pays ont annoncé de nouveaux dons pour les 20 millions de sinistrés.

Le Pakistan reçoit de nouveaux dons après les appels à l'aide de l'ONU

© Reuters

Cette catastrophe naturelle, la pire de l'histoire du pays, a jusqu'ici tué quelque 1.600 personnes selon l'ONU. Les flots nourris par les pluies torrentielles de la mousson ont affecté un cinquième du pays depuis trois semaines, balayant des villages entiers et noyant de nombreuses terres fertiles.

La Grande-Bretagne avait déploré hier le montant "misérable" réuni jusqu'alors pour secourir les victimes, que les experts expliquent notamment par le "déficit d'image" du Pakistan, souvent associé au terrorisme.

Près d'une semaine après avoir lancé un appel à l'aide internationale de 460 millions de dollars pour secourir d'urgence les six millions de sinistrés pakistanais les plus vulnérables, l'ONU n'en avait récolté mardi matin qu'environ 35%.

Les pays donateurs sont plus généreux

Le Japon a annoncé dans la journée 10 millions de dollars d'aide d'urgence supplémentaires "en réponse aux inondations désastreuses causées par des pluies torrentielles sans précédent".

L'Australie a triplé le montant de son aide, le portant à 35 millions de dollars au total. Elle sera délivrée via les agences de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge, mais aussi directement par l'aviation militaire australienne dans les zones les plus affectées.

La Turquie a doublé son aide, la portant à 11 millions de dollars.

L'Arabie Saoudite a recueilli 20,5 millions de dollars d'aide au premier jour d'une campagne nationale de dons pour les sinistrés pakistanais, a annoncé mardi l'agence de presse d'Etat SPA.

Et enfin, la Banque mondiale s'est engagée à allouer 900 millions de dollars mais sans fournir d'échéances pour le versement de cette somme.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires