Le nouveau centre de traitement MSF au Liberia déjà saturé

28/08/14 à 17:42 - Mise à jour à 17:42

Le centre de traitement d'Ebola ouvert récemment par Médecins Sans Frontières à Monrovia, au Liberia, a atteint sa capacité maximale de 120 patients et est actuellement en cours d'agrandissement, indique jeudi l'organisation dans un communiqué.

Le nouveau centre de traitement MSF au Liberia déjà saturé

© BELGAIMAGE

Ouvert par MSF le 17 août, le centre de Monrovia joue un rôle important dans le contrôle de l'épidémie car il permet d'isoler les malades et de prévenir la transmission de la maladie. En raison du nombre de patients, l'organisation a décidé de procéder à un agrandissement du centre par l'ajout de trois tentes d'une capacité de 40 lits chacune.

"Nous n'avions jamais vu un tel nombre de patients lors des autres épidémies d'Ebola", explique Lindis Hurum, coordinatrice d'urgence de MSF. "Nos protocoles de traitement ont été prévus pour des centres d'une capacité de 20 lits. (...) Nous devons constamment adapter notre dispositif, recruter et former du nouveau personnel médical et sanitaire, jour et nuit."

Au vu de la situation, l'organisation dénonce la désorganisation et l'inadéquation de la réponse internationale. "L'épidémie d'Ebola a été déclarée il y a cinq mois, mais ce n'est que maintenant que de vraies discussions commencent au sujet du leadership et de la coordination internationale de l'aide", regrette Brice de la Vingne, directeur des opérations de MSF. "Les pays qui auraient les ressources et les compétences nécessaires pour lutter efficacement contre l'épidémie ne s'inquiètent que de se protéger eux-mêmes. Ils peuvent faire davantage, pourquoi ne le font-ils pas? "

MSF répond à l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'ouest depuis mars 2014. Elle est active en Guinée, au Liberia, en Sierra Leone et au Nigéria et gère cinq centres de traitement, avec une capacité totale de 415 lits.

En savoir plus sur:

Nos partenaires