Le Nigeria "prêt à dialoguer" avec Boko Haram pour faire libérer les lycéennes

13/05/14 à 21:46 - Mise à jour à 21:46

Source: Le Vif

Le Nigeria s'est déclaré mardi soir prêt à dialoguer avec Boko Haram pour assurer la libération des 223 lycéennes captives du groupe islamiste tout en voulant proroger l'état d'urgence dans le nord-est, surveillé par des avions américains.

Le Nigeria "prêt à dialoguer" avec Boko Haram pour faire libérer les lycéennes

© AFP PHOTO/BOKO HARAM

"Le Nigeria a toujours été ouvert au dialogue avec les insurgés", a déclaré le ministre des Affaires spéciales Taminu Turaki, qui a dirigé l'année dernière un comité chargé de réfléchir à un programme d'amnistie avec Boko Haram. "Nous sommes prêts à discuter de tous les problèmes, et les lycéennes enlevées à Chibok en font partie", a-t-il ajouté.

Cette disposition déclarée au dialogue d'Abuja, après un refus lundi, intervient le jour où le commandant des forces armées américaines en Afrique (Africom) est dans la capitale fédérale pour s'entretenir avec les autorités nigérianes afin de retrouver les captives de Boko Haram.

Le général David Rodriguez est au Nigeria pour "discuter de l'aide américaine dans les opérations de recherche ainsi que toute la coopération", entre les forces américaines et nigérianes, a expliqué un responsable de la défense américaine. Par ailleurs, l'ensemble des filles apparaissant dans la dernière vidéo diffusée lundi par Boko Haram font partie des 200 lycéennes enlevées à Chibok, dans l'Etat de Borno, selon le gouverneur de cet Etat.

L'arrivée du général américain coïncide avec la demande de prolongation de l'état d'urgence que vient de formuler le président nigérian dans le nord-est du pays, désormais survolé par des avions américains.

En savoir plus sur:

Nos partenaires