Le Népal craint une épidémie de choléra

17/08/14 à 10:01 - Mise à jour à 10:01

Source: Le Vif

Le Népal craignait dimanche une épidémie de choléra dans des régions sinistrées par des glissements de terrain et des inondations dues aux pluies de mousson qui ont fait près de 90 morts et des dizaines de disparus.

Le Népal craint une épidémie de choléra

© Reuters

Les pluies torrentielles ont provoqué des éboulements en chaîne et des crues dans les plaines occidentales du petit pays himalayen, près de la frontière avec l'Inde, où au moins 20.000 personnes coupées du monde attendaient des vivres et des médicaments.

"Nous avons trouvé quatre nouveaux corps aujourd'hui (dimanche) et nous cherchons encore 109 disparus", a déclaré le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Laxmi Prasad Dhakal, à l'AFP. "Nous craignons une possible épidémie de choléra à cause de tous les cadavres de personnes et de bétail qui restent immergés dans les eaux" de crue, a-t-il souligné.

Les autorités devaient faire parvenir aux sinistrés des tentes et de l'eau potable pour éviter la contamination, selon le responsable de l'agence des gestion des catastrophes naturelles, Yadav Prasad Koirala.

A Surkhet, un village du discrict le plus affecté, des rescapés ont témoigné de la panique qui a saisi les habitants en apprenant que la rivière Bheri était sortie de son lit. "Mes voisins m'ont réveillé, j'ai réuni ma famille et nous avons couru nous réfugier sur les hauteurs (...). Je n'ai pas eu le temps de détacher mes bêtes", a raconté à l'AFP un paysan, Prem Bahadur Pun, joint par téléphone. "Je n'ai plus de maison, plus de bétail, plus de terres.

J'ai tout perdu", a-t-il dit. Un voisin, sa femme et deux de leurs petits-enfants n'ont pas eu le temps de partir et sont portés disparus. Ces nouvelles intempéries surviennent après le glissement de terrain le plus meurtrier depuis dix ans, survenu il y a deux semaines dans le nord-est, faisant 156 morts.

En savoir plus sur:

Nos partenaires