Le mont Cook, plus haut sommet de Nouvelle-Zélande, rapetisse

16/01/14 à 08:11 - Mise à jour à 08:11

Source: Le Vif

Le sommet le plus élevé de Nouvelle-Zélande, le mont Cook, à l'assaut duquel se lancent chaque année nombre d'alpinistes, rapetisse, selon une nouvelle étude topographique publiée jeudi, qui réduit de 30 mètres la hauteur de cette montagne.

Le mont Cook, plus haut sommet de Nouvelle-Zélande, rapetisse

Sa hauteur officielle était jusqu'à présent de 3.754 mètres. Une nouvelle étude l'estime désormais à 3.724 mètres. Un rétrécissement dû à la modification du bonnet de glace qui coiffe le mont après un glissement de terrain en décembre 1991, a indiqué Pascal Sirguey, de l'Ecole nationale de topographie.

Conséquence de cet effondrement, "le capuchon de glace a été soumis à l'érosion ces vingt dernières années", a expliqué le chercheur. "On peut d'abord penser au réchauffement climatique comme explication, mais en fait, c'est probablement un simple changement dans la géomorphologie de la montagne", a-t-il ajouté.

En raison des difficultés techniques à le conquérir, le mont Cook, appelé Aoraki en langue maori, est une attraction majeure pour les alpinistes. Mais 200 d'entre eux y ont laissé la vie. Il est situé sur l'île du Sud.

Nos partenaires