Le monsieur sondages de Chirac, Frédéric de Saint-Sernin, raconte l'élection de 1995

11/01/17 à 08:25 - Mise à jour à 08:26

Source: Le Vif/l'express

Cette année-là, les enquêtes d'opinion ont longtemps, très longtemps, promis la victoire à Edouard Balladur.

Edouard Balladur est nommé Premier ministre le 29 mars 1993. Quand prenez-vous conscience qu'il devient un danger pour Jacques Chirac ?

Je fais une première note à Jacques Chirac en mai 1993 et quand je le vois pour lui en parler rapidement, entre deux portes, à l'hôtel de ville de Paris, lui est très confiant et je n'ai aucun doute qu'il existe un pacte entre Chirac et Edouard Balladur. Je lui dis simplement : " Vous savez comment cela se passe, les sondages à deux ans de l'échéance ne veulent rien dire, ils ne servent qu'à une chose, alimenter les commentaires qui vont fleurir pour dire que Balladur ferait un bon président. " A la rentrée 1993, une chose m'interpelle : nous avions un QG de précampagne avec des groupes de réflexion, Nicolas Sarkozy en était le grand ordonnateur. Très vite, il laisse tout en plan. Or, il n'était pas du genre à se croire incapable d'additionner les responsabilités.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires