Le Kremlin dément toute implication dans la rencontre entre le fils Trump et une avocate russe

12/07/17 à 15:40 - Mise à jour à 15:40

Source: Afp

Le Kremlin a démenti mercredi toute implication dans la rencontre de 2016 entre le fils aîné du président américain Donald Trump et une avocate russe, qualifiant le dernier scandale visant l'équipe Trump de "feuilleton qui dure depuis trop longtemps".

Le Kremlin dément toute implication dans la rencontre entre le fils Trump et une avocate russe

© AFP

"Nous avons déjà dit que nous ne sommes absolument pas au courant de toute cette histoire. Nous n'avons jamais été en contact avec cette avocate et nous n'avons rien à dire sur cette histoire", a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

L'affaire "rappelle un feuilleton qui dure depuis trop longtemps, en mesure de concurrencer les feuilletons les plus populaires se déroulant aux Etats-Unis. Mais il ne faut pas nous associer à un tel feuilleton, nous n'y participons pas et nous n'y participerons pas", a-t-il ajouté.

Donald Trump Jr. a dit avoir rencontré en juin 2016 une avocate russe, Natalia Vesselnitskaïa. Cette dernière est présentée dans un mail à Trump Junior écrit par un ami de la famille Trump, l'ancien journaliste britannique et manager Rob Goldstone, comme une "avocate du gouvernement russe" en possession d'informations potentiellement compromettantes sur Hillary Clinton.

La révélation des circonstances de ce rendez-vous, qui a eu lieu en juin 2016 à New York, a renforcé les soupçons de ceux qui craignent que le premier cercle du président américain se soit coordonné avec la Russie, ou ait tenté de le faire, afin de battre la candidate démocrate à la Maison Blanche.

M. Peskov a qualifié d'"absurde" le fait que le fils Trump ait pu considérer Natalia Vesselnitskaïa comme une émissaire du Kremlin.

"Un avocat représente l'Etat russe seulement s'ils prennent part à une affaire en tant que représentant de l'Etat russe. Ce n'est pas le cas ici", a-t-il déclaré.

Mme Vesselnitskaïa a elle même nié être liée au gouvernement russe et déclaré, dans une interview à NBC, qu'elle n'avait pas les informations recherchées par Donald Trump Jr.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a pour sa part affirmé n'avoir appris l'affaire qu'en regardant les informations à la télévision mardi soir.

"J'ai de nouveau allumé la télévision ce matin et toutes les chaînes occidentales ne parlent que de ça. Il est surprenant de voir à quel point des gens sérieux font une montagne d'une taupinière. Mais peut-être qu'il n'y a même pas de taupinière", a-t-il déclaré depuis Bruxelles.

M. Peskov a également démenti que le Kremlin ait été en contact avec le milliardaire russe Aras Agalarov. Ce dernier pouvait obtenir des informations compromettantes de la part du procureur général de Russie, selon le mail de Rob Goldstone à Trump Jr. M. Agalarov a qualifié d'"inventions" le contenu de ces mails.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos