Le Japon requalifie l'accident nucléaire de Fukushima

18/03/11 à 11:24 - Mise à jour à 11:24

Source: Le Vif

Alors que l'Agence de sûreté nucléaire japonaise a relevé vendredi de 4 à 5 le niveau de l'accident nucléaire de Fukushima, l'alimentation électrique de la centrale accidentée n'était pas encore rétablie, mais les efforts en ce sens "progressaient", a indiqué le porte-parole du gouvernement, Yukio Edano.

Le Japon requalifie l'accident nucléaire de Fukushima

© EPA/TEPCO

Le rétablissement du courant permettrait de remettre en route le système de pompage et de refroidir les piscines d'entreposage du combustible usé, dont l'assèchement menace de libérer d'importantes quantités de radioactivité dans l'environnement. "Les efforts pour amener une alimentation électrique de l'extérieur progressent mais l'électricité n'a pas encore été rétablie", a déclaré M. Edano à la télévision.

Plusieurs largages d'eau par hélicoptère ont eu lieu jeudi. Des arrosages par camions de pompiers ont également été effectués jeudi, et ont repris vendredi sur le réacteur 3.

"A cause de la vapeur émise, nous ne pouvons dire avec certitude que de l'eau a atteint la piscine" de ce réacteur, a poursuivi M. Edano, sans préciser si la quantité d'eau était suffisante pour éviter son assèchement.

De 4 à 5

L'Agence de sûreté nucléaire japonaise a relevé vendredi de 4 à 5 le niveau de l'accident nucléaire de Fukushima sur l'échelle des événements nucléaires et radiologiques (INES), qui va jusqu'à 7.

L'importance d'un problème intervenant dans un site nucléaire est évaluée au moyen de cette échelle, le niveau 0 correspondant à l'absence d'anomalie et le niveau 7, le plus important, à un accident majeur, comme celui de Tchernobyl (Ukraine) en 1986. Le relèvement de la gravité par l'Agence nippone place l'accident de Fukushima au même niveau que celui de Three Mile Island (Etats-Unis) en 1979.

L'Autorité française de sûreté nucléaire estime pour sa part que l'accident de Fukushima correspond au niveau 6 de gravité.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires