Le Japon reconnait une radioactivité dangereuse pour la santé

15/03/11 à 17:09 - Mise à jour à 17:09

Source: Le Vif

Le ministre japonais des Affaires étrangères, Takeaki Matsumoto, a annoncé mardi que le niveau des radiations consécutif à l'incendie du réacteur 4 de la centrale nucléaire de Fukushima 1 "pourrait être dommageable à la santé" des populations.

Le Japon reconnait une radioactivité dangereuse pour la santé

© EPA/KIMIMASA MAYAMA

"Le réacteur numéro 4 a connu un incendie, il y a de la radioactivité qui pourrait être dommageable à la santé des personnes", a déclaré M. Matsumoto au cours d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion des ministres des Affaires étrangères du G8 à Paris.

"En ce qui concerne le réacteur 3, nous sommes en train d'injecter de l'eau pour le refroidissement et nous avons dit aux habitants dans un rayon de 20 km d'évacuer et ceux qui habitent dans un rayon de 30 km de rester chez eux", a poursuivi le ministre, dont les propos en japonais étaient traduits.

"La situation est toujours difficile. Nous faisons tous les efforts possibles pour résoudre ce problème", a encore affirmé le ministre, qui a rappelé que son gouvernement avait informé l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) dès la survenue de ces accidents.

Mardi, l'AIEA a confirmé que des substances radioactives avaient été libérées directement dans l'atmosphère à la suite de l'incendie du réacteur 4.

Le Premier ministre japonais, Naoto Kan, avait annoncé auparavant que le niveau de radiations avait "considérablement augmenté" à la centrale nucléaire de Fukushima 1.

Dans une déclaration finale, les ministres du G8 se sont dits "prêts à fournir au Japon toute l'assistance nécessaire pour faire face aux conséquences de cette catastrophe". Ils "se sont déclarés pleinement confiants dans la capacité du gouvernement japonais à régler la crise et ils ont rendu hommage au courage et à la dignité du peuple japonais".

Levif.be avec Belga

Nos partenaires