Le Japon frappé par un tsunami : 200 à 300 corps retrouvés sur une plage

11/03/11 à 08:51 - Mise à jour à 08:51

Source: Le Vif

Un tsunami de 10 mètres a déferlé vendredi sur les côtes de Sendai (nord-est), après le très violent séisme de magnitude 8,9. Un premier bilan officiel fait état de 40 morts et 39 disparus.

Le Japon frappé par un tsunami : 200 à 300 corps retrouvés sur une plage

© Youtube

Deux cent à trois cent corps ont été retrouvés sur une plage de Sendai, après le passage d'un tsunami. La police suppose qu'il s'agit de cadavres de résidents qui ont été piégés par la vague de 10 mètres qui a déferlé dans cette zone.

Au moins 40 morts et 39 disparus ont été recensés, a annoncé la Police Nationale, établissant un premier bilan officiel six heures après le violent séisme. Les autorités ont également relevé 244 personnes blessées.

Il s'agit d'un premier état des lieux provisoire, les données étant difficiles à rassembler compte tenu du nombre de régions touchées, a souligné la police.

Un premier bilan de 26 morts avait été fourni par les médias nippons, un peu plus de trois heures après le très fort séisme.

De nombreux blessés et une dizaine de disparus étaient également signalés par les télévisions et agences de presse.

Alerte au tsunami

Les autorités ont mis en garde contre des vagues pouvant atteindre jusqu'à six mètres de haut et la télévision publique NHK a rapporté qu'un tsunami de 4,2 mètres de hauteur avait déferlé sur le port de Kamaishi, dans la préfecture d'Iwate (nord-est). Selon l'agence de presse Jiji, le parking du parc Disney Resort, à un trentaine de kilomètres à l'est de Tokyo, était inondé. La secousse, d'une magnitude de 8,9, selon l'Institut de géophysique américain (USGS) qui l'avait auparavant estimée à 7,9, puis 8,8, s'est produite à 24,4 km de profondeur à 14H46 (05H46 en Europe) et à une centaine de kilomètres au large de la préfecture de Miyagi.

Les gratte-ciel tanguent à Tokyo

Un très violent séisme d'une magnitude de 8,8 sur l'échelle de Richter s'est produit vendredi vers 3 heures de l'après-midi, heure locale, 7 heures du matin, heure française, au large des côtes nord-est du Japon, faisant violemment tanguer les immeubles de Tokyo.

La première secousse a duré plus de deux minutes, faisant bouger les immeubles de plus d'un mètre. Une réplique violente a eu lieu quelques minutes plus tard.

Vaste incendie dans une raffinerie de la région de Tokyo

Un vaste incendie s'est produit vendredi dans une raffinerie de la ville d'Iichihara, dans la région de Tokyo, après le puissant séisme qui a frappé le nord-est du Japon.

Ce complexe industriel géré par la compagnie pétrolière nippone Cosmo Oil était la proie d'immenses flammes, selon des images diffusées à la télévision japonaise.

Le pays dépêche des navires de ses forces navales vers la zone du séisme

Le Japon dépêche des navires de ses forces navales d'autodéfense (FAD) vers la zone de Miyagi. Le gouverneur de la préfecture de Miyagi a en outre demandé au gouvernement central l'envoi de l'armée de terre, selon la même source.

Le ministère de la Défense a fait décoller huit chasseurs pour constater les dégâts, ont par ailleurs indiqué les médias.

Le séisme ressenti jusqu'à Pékin

Des habitants ont rapporté qu'ils avaient ressenti le séisme jusqu'à Pékin, situé à 2.500 kilomètres à l'ouest de l'épicentre.

Des employés travaillant dans des tours de bureaux de la capitale chinoise ont rapporté sur des sites de conversation en ligne avoir ressenti la secousse, mais il n'a pas été fait état de blessés.

L'Administration chinoise des séismes a indiqué avoir reçu des messages d'habitants de Pékin indiquant avoir ressenti la secousse sismique.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires