Le Japon face au déluge : le bilan s'alourdit

14/07/12 à 14:22 - Mise à jour à 14:22

Source: Le Vif

Quelque 400.000 personnes ont été appelées à évacuer samedi dans le sud-ouest du Japon où 29 personnes sont mortes ou portées disparues, victimes des pluies torrentielles qui se sont abattues sur la région depuis trois jours, selon un dernier bilan officiel.

Le Japon face au déluge : le bilan s'alourdit

© Reuters

La violente tempête qui s'est abattue sur l'île de Kyushu au sud du Japon a déjà coûté la vie à 26 personnes, selon de nouvelles données. Par ailleurs, six individus sont toujours portés disparus, ont fait savoir lundi les médias locaux.


Plus de 3.000 citoyens de cette région montagneuse étaient coupés du monde, les rues étant bloquées par des coulées de boue, a indiqué l'agence Kyodo. Les autorités avaient appelé près de 250.000 habitants à quitter leur domicile, mais l'ordre d'évacuation a été levé dimanche en plusieurs endroits.
Des hélicoptères militaires ont acheminé dimanche de la nourriture, de l'eau et des médicaments aux habitants des zones montagneuses de Yame (préfecture de Fukuoka), dans le nord de Kyushu. Des milliers de Japonais se trouvaient en effet sans électricité ni eau potable, bloqués dans des villages rendus inaccessibles par la chute d'arbres, les débris et les inondations. Les accès ont été débloqués dimanche et lundi dans la plupart des cas.
Les conditions météo se sont apaisées dimanche et lundi mais l'agence météorologique du Japon a mis en garde contre de nouvelles
précipitations en fin de journée qui pourraient provoquer des glissements de terrain à Kyushu.

Déjà samedi, les autorités avaient ordonné l'évacuation de 260.000 personnes, qui ont été hébergées dans des écoles et d'autres lieux publics, dans le nord de Kyushu où les rivières sont sorties de leur lit, ont rapporté des médias locaux. Près de 140.000 autres habitants ont été invités à quitter leurs maisons, --une recommandation qui n'est pas encore un ordre-- selon les sources officielles contactées par l'AFP dans les quatre préfectures de l'île.
Les images transmises à la télévision montraient des torrents d'eaux boueuses charriant des débris et des maisons inondées à la suite de ce que les autorités ont qualifié de précipitations saisonnières "sans précédent", les eaux d'une rivière ayant atteint le toit d'un restaurant avant de se retirer.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires